Faillite de FTX  : ouverture d’une enquête aux Bahamas

Guillotine – Alors que Sam Bankman-Fried et deux autres cadres dirigeants de FTX sont retenus aux Bahamas, les autorités du pays ouvrent une enquête qui pourrait faire tomber des têtes.

La justice bahamienne se saisit de l’affaire FTX

Le divorce est consommé. Dans une déclaration publiée sur Reuters le 13 novembre, la police royale des Bahamas a informé qu’une équipe d’enquêteurs financiers de la direction des enquêtes sur les délits financiers, avec la Commission des valeurs mobilières (SCB), mènent une enquête sur la faillite de FTX.

Après l’effondrement de la bourse « à l’échelle mondiale », et à la suite de « la liquidation provisoire de FTX Digital Markets Ltd », les autorités veulent déterminer les éventuelles fautes criminelles commises, et qui ont provoqué la catastrophe actuelle.

FTX : les régulateurs enquêtent sur la bourse crypto.
FTX : entre incohérences, mensonges, et manque de transparence ?

>> Vous ne faites pas confiance aux plateformes pour garder vos cryptos ? Ledger à la solution (lien commercial) <<

A menteur, menteur et demi : les autorités bahamiennes désavouent FTX

Rien ne semble plus aller entre FTX et les autorités bahamiennes. Deux jours avant la publication de ce communiqué, soit le 11 novembre dernier, la SCB avait démenti les déclarations de FTX la veille, selon lesquelles la plateforme crypto aurait « commencé à faciliter les retraits de fonds bahamiens », et qu’elle agissait « conformément à la réglementation et aux régulateurs du siège des Bahamas ».

La commission des valeurs mobilières affirme qu’elle n’a communiqué aucune instruction allant dans ce sens à FTX. Elle n’aurait d’ailleurs pas donné l’autorisation à FTX, quant à la priorisation des retraits des clients bahamiens.

FTX aux Etats-Unis : les régulateurs étatiques et fédéraux entrent en scène

Désormais, FTX se trouve sous les feux croisés des régulateurs de plusieurs juridictions, qui veulent connaître le pourquoi du comment de la chute de l’ancien géant crypto.

Dans son article du 9 novembre, citant une source au fait de l’affaire, le Wall Street Journal a indiqué que le département de la Justice américaine et la SEC US enquêtent également sur l’effondrement de l’entreprise.

Le carnage FTX a aussi attiré l’attention des autorités étatiques aux États-Unis, et non uniquement des régulateurs fédéraux. Le 10 novembre, le Département de la protection financière et de l’innovation (DFPI) de l’État de Californie avait annoncé l’ouverture d’une enquête sur la « défaillance apparente » de la bourse crypto.

Les régulateurs des Bahamas n’ont pas tardé à réagir face à l’implosion de FTX. Avant qu’ils n’aient révélé officiellement l’ouverture d’une enquête qui pourrait engager les responsabilités pénales des dirigeants de l’entreprise, ils avaient déjà gelé les fonds de la bourse crypto.

Pour conserver vos cryptos, rien ne vaut un wallet Ledger. Les Nano S et Nano X procurent sécurité et facilité d’utilisation. En effet, ils sont compatibles avec l’immense majorité des crypto et des réseaux. Ils constituent une alternative absolument essentielle à tous les exchanges qui proposent de conserver vos avoirs à votre place. Rappelez-vous, “Not your keys, not your coins” (lien commercial) !

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour