MIT-lightning-network

Le MIT test le Lightning Network de Bitcoin pour y inclure des smart contracts

Trading du CoinTrading du Coin

Le pic gigantesque de transactions sur Bitcoin en décembre 2017 avait mis en lumière les besoins de scalabilité et d’évolution du vieux géant des cryptos. Avec la lenteur et le coût des transactions, combinés à son absence de facilité pour y déployer des smart contracts, Bitcoin risquait de se faire bousculer par des cryptomonnaies plus jeunes et optimisées.

Même si Segwit et le marché baissier des cryptos ont permis une nette amélioration dans l’exécution des transactions sur Bitcoin, l’arrivée et l’expérimentation du Lightning Network sont très attendues et observées par la communauté.

Et ici, c’est même une avancée supplémentaire que nous révèle CoinDesk : le mondialement connu Massachusetts Institute of Technology (MIT) a discrètement mené des expérimentations sur le Lightning Network de Bitcoin, démontrant comment il pourrait être combiné avec des smart contracts plus avancés que les actuels.

Bitcoin BTCCela permettrait d’améliorer le réseau Bitcoin, pour non seulement traiter des millions de transactions, mais aussi avec une plus grande complexité, similaire à celle d’Ethereum par exemple.

Modélisé par le Digital Currency Initiative de l’institut, ce test qui a débuté dès 2015 comme un moyen de poursuivre la recherche et le développement sur les cryptomonnaies, envisage un système dans lequel les transactions se dérouleraient automatiquement suite à des événements externes prédéfinis.

Cela est possible grâce à l’utilisation d’oracles, comme on le connaît sur d’autres cryptomonnaies, la plus connue dans ce domaine étant Augur (REP).

MIT

Grâce à ces travaux, les chercheurs du MIT ont déjà créé une implémentation pour le Lightning Network appelée « lit ». Alin Dragos, un des chercheurs du MIT, explique à CoinDesk que :

« Quand les gens pensent aux smart contracts, ils pensent à Ethereum, car son langage de script est beaucoup plus riche. (…) [Bitcoin] n’est pas aussi facile d’accès aux développeurs parce que Bitcoin n’est pas allé dans cette direction, mais vous pouvez l’utiliser [pour les smart contracts], vous devez juste être un peu créatif ».

Cela ouvre de nouvelles perspectives pour le vénérable ancêtre Bitcoin, qui pourrait reprendre des couleurs (et de sa dominance sur le marché crypto) si en plus de l’augmentation du nombre de transactions par seconde que promet le Lightning Network, ce dernier permettait également l’utilisation plus aisée de smart contracts sur Bitcoin.

Sources : Coindesk || image from Shutterstock.com

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2 Commentaires

  1. La réussite de ce projet pourrait bien avoir un impact positif sur le marché des cryptomonnaies. Jusqu’ici, la plupart des critiques émises à l’encontre du Bitcoin concernaient la lenteur des transactions d’une part, et leur insécurité d’autre part. Il se peut donc que le Lightning Network à lui seul vienne à bout de ces insuffisances. En tant que trader de bitcoin, j’ai hâte que ce projet soit mené à terme. J’investis sur Bitcinternational.com et justement, je dois avouer que ce site est doté d’une exécution des ordres excellente. Toutes les transactions effectuées sur la plateforme restent également confidentielles. Les chercheurs travaillent d’arrache-pied pour l’optimisation du marché des cryptomonnaies. Cette technologie n’a donc pas fini de nous étonner.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici