Minage de bitcoins : comment l’ex-patron de Twitter compte tout changer

De nouveaux crypto-mineurs – Depuis que la société de paiements numériques Square est devenue « Block » début décembre 2021, son orientation vers Bitcoin (BTC) les cryptomonnaies devient de plus en plus évidente. Son CEO, Jack Dorsey, vient d’ailleurs d’annoncer officiellement le lancement de l’activité de minage de cryptomonnaies de l’entreprise.

Jack Dorsey lance sa production d’ASIC de minage pour Bitcoin

Et voilà, c’est fait, après de premières allusions de Jack Dorsey en octobre 2021, ce dernier a déclaré sur son compte Twitter :

« Nous construisons officiellement un système de minage de bitcoins open-source ».

Et par « nous », Dorsey désigne son entreprise Block (anciennement Square) qui semble se consacrer plus que jamais à Bitcoin. Le fondateur de Twitter, après y avoir quitté son poste de CEO, semble en effet se consacrer aux cryptomonnaies, et spécifiquement à Bitcoin, via son entreprise Block (dont il est toujours CEO).

Il faut dire qu’à peine quelques jours avant, Block avait mis en ligne des offres de poste à pourvoir sans équivoque, l’une pour la commercialisation de hardware wallets (portefeuilles matériels), et l’autre pour la conception d’une machine ASIC, c’est-à-dire un appareil informatique spécialisé dans le minage de cryptomonnaie (ici, des BTC).

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Un minage de BTC mieux décentralisé et plus efficient ?

Dans un fil Twitter, Thomas Templeton, qui est le directeur général au matériel de Block, a détaillé les raisons pour lesquelles son entreprise a finalement décidé de franchir le pas de la conception et construction de machines ASIC pour Bitcoin.

Étant donné que le projet sera open-source, il vise à faciliter la fabrication et l’usage des appareils de minage de BTC, pour rendre le réseau Bitcoin toujours plus décentralisé :

« [Block] veut rendre le minage plus distribué et plus efficace à tous les niveaux, de l’achat à l’installation, en passant par la maintenance et le minage. Nous sommes captivés parce que le minage va bien au-delà de la création de nouveaux bitcoins. Nous le voyons comme un besoin à long terme pour un avenir qui est entièrement décentralisé et sans intermédiaires (permissionless). »

Compte Twitter @TempletonThomas

Mr. Templeton continue en précisant que la question de la performance de ces nouvelles machines serait aussi une des principales préoccupations de Block. Il souhaite ainsi rendre leur ASIC plus efficient en terme de ratio coût électrique/puissance de calcul (hachage). De même, il souhaite que ses équipes atténuent le problème des machines actuelles « trop bruyantes pour un usage domestique ».

Block se lance donc dans la course aux ASIC de Bitcoin, qui était dominée jusqu’ici par Bitmain et quelques rares concurrents. Ces appareils de minage vont-ils ainsi se démocratiser ? En tout cas, Jack Dorsey semble vouloir assurer la tranquillité de développement de Bitcoin à long terme, puisque le milliardaire a fondé il y a quelques jours un fonds de protection juridique pour les développeurs travaillant sur le réseau BTC.

Saviez-vous qu’en plus de vous permettre d’acheter et d’échanger des bitcoins et autres cryptomonnaies, la plateforme Binance propose aussi de prendre part à du minage de bitcoins ? Venez découvrir cette offre, et l’ensemble des autres proposition du leader crypto en vous enregistrant sur Binance (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour