Le minage de Bitcoin (BTC) devient-il un peu plus « vert » chaque jour ?

Les statistiques rendront-elles Bitcoin (BTC) plus écologiques ? Le Bitcoin mining council (BMC) dévoile les résultats de son enquête montrant un Bitcoin majoritairement vertueux s’agissant de sa consommation énergétique.

Une enquête verdissante pour Bitcoin

Le Bitcoin mining council publie dans un communiqué du 1er juillet 2021 des chiffres estimant la consommation d’énergie renouvelable dans le minage de Bitcoin. Cet organisme nouvellement créé vise entre autres à promouvoir la transparence sur la consommation énergétique de Bitcoin.

Les chiffres cités dans le rapport du BMC sont les résultats d’une enquête auprès de plus de 32% des mineurs du réseau, essentiellement américains. Le BMC y définit l’électricité durable comme « la production d’énergie hydraulique, éolienne, solaire, nucléaire, géothermique et à base de carbone avec des crédits de carbone nets ». Cette définition se base sur les principes du Net Zero by 2050, de l’Agence internationale de l’énergie.

Les conclusions de l’étude indiquent que « les membres du BMC et les participants à l’enquête utilisent actuellement l’électricité avec un mix énergétique durable de 67% ». Ce chiffre est porté à 56% après une extrapolation pour l’ensemble du réseau Bitcoin. Le media The Block juge cependant cette généralisation trop optimiste au vu de la nature de l’extrapolation et de la méthodologie utilisée.

résultats enquête Bitcoin mining council
Source : Résultats de l’enquête – Bitcoin mining council

Les critiques portent sur le fait que l’enquête dépendait en grande partie des réponses des membres du BMC, les chiffres avancés n’ayant aucunement été contrôlés. L’étude se concentrait en outre sur 3 questions uniquement : « 1.) Quelle quantité d’électricité votre flotte totale consomme-t-elle aujourd’hui ? 2.) Quel est le pourcentage total d’électricité durable dans le mix de production d’énergie de votre flotte aujourd’hui ? 3.) Quel est le taux de hash total agrégé de votre flotte aujourd’hui ? ».

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-short-euro-Bitcoin-BTC.png.

La volonté des mineurs suffit

Le CEO de MicroStrategy, Michael Saylor, qui peut être considéré comme l’un des papas du BMC, a exprimé sa satisfaction, s’agissant du volontarisme des mineurs Bitcoin pour fournir « des informations essentielles au grand public et aux décideurs ».

L’enquête contribue selon lui à « clarifier les idées fausses courantes sur la nature et l’ampleur de l’utilisation de l’énergie par Bitcoin ».

On rappellera que le BMC a claqué la porte au nez d’Elon Musk. Malgré cette hostilité affichée vis-à-vis de ce dernier, le Conseil des mineurs veut-il tout de même convaincre le milliardaire d’un Bitcoin vert pour l’inciter à ré-accepter Bitcoin en tant que moyens de paiement pour les véhicules Tesla ?

Ces chiffres sont-ils de nature à clôre les débats concernant le caractère écologique ou polluant de Bitcoin ou ne serviront-ils qu’à l’attiser ? Certains parlent, d’autres agissent, comme Feel Mining qui a relevé le défi d’une offre respectueuse de l’environnement.

Ne vous laissez pas étourdir par la vitesse à laquelle Bitcoin devient accessible au plus grand nombre. Commencez dès maintenant à accumuler du bitcoin et profitez-en pour soutenir le Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur une plateforme de référence

Zoé De la Roche

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour