Joseph Stiglitz (prix Nobel d’économie) veut « éteindre » les cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

Lors d’un entretien avec CNBC, Joseph Stiglitz se voit poser des questions sur l’écosystème cryptomonnaies. Il démontre un manque cruel de compréhension des réseaux blockchains.

Monnaie numérique, mais pas cryptomonnaie

Après avoir avancé être un fervent supporter d’une transition vers une monnaie électronique, celles-ci étant plus efficientes et permettraient, grâce à l’accès aux données, de créer une économie mieux régulée.

Un premier point qui ferait frémir les aficionados de la confidentialité. L’utilisation de ces données pourrait mener vers des procéder de surveillance de masse, réduisant une fois de plus la confidentialité et la vie privée. C’est d’ailleurs pour adresser ces problèmes que les privacy coins comme le Monero (XMR) ont été créés.

Vive le dollar US

Afin de démontrer au mieux sa compréhension approximative de l’écosystème et refléter l’égocentrisme américain, Stiglitz affirme :

« Nous avons une très bonne monnaie. (…) Personne n’a besoin d’aller utiliser une cryptomonnaie. (…) Nous parlons des attributs d’une bonne monnaie et le dollar américain a tous ces attributs. Les cryptomonnaies n’ont pas ces attributs. Je pense qu’on devrait éteindre les cryptomonnaies. » Joseph Stiglitz

Jusqu’à maintenant le dollar s’est montré efficace et sert la plupart des fins auxquelles il est destiné. Cependant, il n’en est pas de même pour toutes les monnaies étatiques. Ce n’est par exemple pas le cas du bolivar la monnaie vénézuélienne, qui après une inflation record voie les estimations annoncer une hausse potentielle de l’inflation de 10 000 000 %.

Rien d’étonnant alors de voir les Vénézuéliens se tourner vers des systèmes décentralisés comme le Bitcoin, hors d’atteinte de son gouvernement.

“Shut down cryptocurrencies”

Également, sa volonté “d’éteindre les cryptomonnaies” semble bien peu raisonnable. C’est principalement le caractère décentralisé des cryptomonnaies qui vient enrayer la possibilité même de pouvoir éteindre & censurer le réseau.

Dans ce cas, nous parlons principalement de Bitcoin où seule une attaque 51 % d’envergure et au coût astronomique de 1,4 milliard de dollars pourrait potentiellement avoir raison de lui. Plusieurs altcoins avec une puissance de hachage faible seraient quant à elles plus susceptibles de faire face à ce type d’attaque.

Les longues études et être remercié par les prix les plus prestigieux – un prix Nobel d’économie en l’occurrence – ne permettent pas pour autant d’accéder à tous les sujets, sans les étudier. Si nous devions faire une suggestion à Joseph Stiglitz, ce serait probablement de commencer par la lecture du whitepaper de Bitcoin.

Sourceccn.com
Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

6
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
John doe
Invité
John doe

1,4 milliards de dollars n’est pas un coût astronomique pour ceux qui auraient intérêt à casser les cryptos, je dirai même que c’est du petit argent de poche pour eux ( combien ont coûté les guerres américaines au proches orient déjà, 8000 milliards?…). Donc le coût de l’attaque ne saurait être un argument permettant d’en écarter la possibilité de manière convaincante.

The Dude
Invité
The Dude

” C’est principalement le caractère décentralisé des cryptomonnaies qui vient enrayer la possibilité même de pouvoir éteindre & censurer le réseau.” Un réseau décentralisé qui repose sur un réseau centralisé ( Internet) présente toutes les caractéristiques de vulnérabilité du réseau centralisé sur lequel il repose. Si demain les FAI ( très proche des gouvernements) décide de censurer les crypto monnaies, c’est bye bye Bitcoin et consort, sans compter les attaques des serveurs internet ( style DOS) qui entraîne la mise hors service pure et simple du réseau, comme on l’a vu récemment aux USA. Donc le “caractère decentralisé” des cryptos et tout à fait mythique en l’état car reposant sur un Internet centralisé, bien réel celui-là.

Christian Kircher
Invité
Christian Kircher

cela montre que beaucoup personnes agees n’ ont aucune idee ce que c’ est le bitcoin et comment ca fonctionne. Il y aura un changement quand en europe et aux etats unis on commencera serieusement utiliser des cryptomonnaies pour payer dans les commerces et ses factures. avec les nouvelles applications qui simplifient le paiement avec des cryptomonnaies cela va venir dans quelques mois ou annees. facebook pense aussi de creer sa propre cryptomonnaie et permettre a ses utilisateurs de payer avec d’ une maniere tres simple. des tests sont en cours. meis ce que ce monsieur Stiglitz n’ a pas compris que des cryptomonnaies vont etre utilises en commerce et industrie pour faciliter la vies entreprises et leur economiser enormement d’ argent. par exemple zilliqa cryptomonnaie est utilise en periode test actuellement par pepsi cola company pour faire plus efficacement sa publicite. une economie de 28 pourcent est constate. enormement… Lire la suite »

0x001
Invité
0x001

Le prix Nobel est donné à n’importe qui aujourd’hui. Déjà quand on voit que Greta Thunberg est pressentie…