Hong Kong : la mise en garde de la SFC contre les contrats à terme

Trading du CoinTrading du Coin

Les contrats à termes (ou Futures) sur Bitcoin sont les attractions phares du marché financier ces derniers jours. Certains cherchent à y investir, tandis que d’autres évoquent les risques liés aux produits dérivés sur la cryptomonnaie.

Mise en garde sur les contrats à terme

Cette semaine a été marquée par le lancement « en fanfare » des contrats à terme par le CBOE, sonnant ainsi l’entrée en bourse de Bitcoin. Si cet évènement historique a dirigé de nombreux investisseurs vers les cryptomonnaies – à l’image des entreprises REX Shares LLC et Van Eck Associates qui cherchent à créer leurs ETF Bitcoin respectifs certains régulateurs financiers restent sceptiques face à cette grande nouveauté.

C’est par exemple le cas de la Securities and Futures Commission (SFC), le régulateur des valeurs mobilières et des contrats à terme de Hong Kong, qui a décidé de mettre en garde les investisseurs par rapport aux contrats à terme, et ce, par l’intermédiaire d’une circulaire diffusée récemment.

Cette circulaire souligne en particulier que seules les entreprises autorisées ont le droit de proposer ces produits dérivés à Hong Kong, tout en précisant que toute activité liée aux contrats à terme est classée comme « activité réglementée de type 2 », en vertu des lois de l’OFS (Securities and Futures Ordinance).  

Avertissement à l’encontre des investisseurs

 « Les contrats à terme sur Bitcoin ont été ou seront bientôt lancés par certains marchés à terme et certains exchanges de commodités, qui sont réglementés par la commission états-unienne Commodity Futures Trading et autorisés par la Securities and Futures Commission (SFC). » Circulaire du SFC

La SFC ajoute à cela que « Les parties ou intermédiaires fournissant des services liés aux contrats à terme Bitcoin sont tenus d’avoir une licence appropriée auprès de la SFC. ». Le régulateur parle ici des investisseurs et intermédiaires, situés ou non à Hong Kong, dont les activités commerciales ciblent le public hongkongais.

En résumé, la fameuse circulaire veut donc faire savoir aux investisseurs qu’il est important d’avoir une licence appropriée pour offrir des services liés aux contrats à terme Bitcoin, au risque d’être en infraction pénale aux yeux de l’OFS.

Comment vont réagir les investisseurs hongkongais en cryptomonnaie face à ces avertissements, surtout lorsque les contrats à terme du Groupe CME seront à leur tour lancés ?

Sources : CoinDesk ; CryptoCoinNews

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar