Hebdo Crypto #80 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin
3.7
(9)

L’actualité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 L’immanquable du coin

L’immanquable de la semaine nous est proposé par Fanis Michalakis, de l’association KryptoSphere. Ce sera l’occasion de s’interroger avec lui sur les avenirs possibles de Bitcoin en Afrique, alors-même que la France a remis sur la table l’épineux sujet d’une réforme du franc CFA.

Le Franc CFA

Le Franc CFA a été créé par décret de Charles de Gaulle au sortir de la guerre, le 25 décembre 1945. Initialement, l’acronyme signifiait Franc des Colonies Françaises d’Afrique, et le Franc CFA permettait d’indexer la valeur de la monnaie des territoires d’outre-mer (c’est à dire en dehors de l’hexagone) sur le Franc métropolitain, selon une parité fixe (d’abord 1,7, puis 2 francs métropolitains pour 1 franc CFA). Cette parité a ensuite été maintenue lors du passage à l’Euro, avec une parité fixe entre l’Euro et le Franc CFA.

Questions de souveraineté

Cependant, cette stabilité monétaire n’est acquise qu’au prix d’une perte importante de la souveraineté de ces Etats sur leur propre monnaie, et même sur leurs réserves de valeur. En effet, en contrepartie de la garantie de convertibilité, par laquelle la banque de France s’engage à ce que les Etats africains puissent convertir librement leurs francs CFA en euros (au taux fixé), puis vers d’autres monnaies (suivant les taux de conversions de ces monnaies avec l’euro), ces Etats doivent déposer 50% de leurs réserves de change au Trésor français, sur des comptes rémunérés.

Les apports supposés de la réforme

En d’autres termes, si la parité avec l’euro permet de garder les Etats africains de certains excès monétaires (qui se sont malheureusement produits ailleurs sur le continent), il peut paraître illusoire de penser qu’une monnaie dont la force convient à l’économie de pays comme la France ou l’Allemagne est également et d’office la plus appropriée pour des pays en développement.

On l’a vu, le but premier de la réforme est de permettre aux 15 pays d’Afrique de l’Ouest membres de la Cédéao de se doter d’une monnaie commune, dont le nom serait “Eco”. Les contours de la réforme, s’ils ont déjà été définis en décembre, restent incertains.

🗞 L’actualité en bref

Le Qatar vient d’interdire toute forme d’échange ou de services liés aux cryptoactifs. Cette interdiction intervient dans le cadre d’un durcissement des normes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Binance obtient le feu vert pour le lancement de son stablecoin dans l’état de New York. Désormais, les résidents de l’état pourront acheter, convertir ou trader le Binance Dollar (BUSD), lancé en septembre 2019 en partenariat avec Paxos.

2020 pourrait bien être l’année des mises à jour pour le réseau Bitcoin. Du renouveau alors que le protocole majeur de la cryptosphère n’en a plus connu – à proprement parler – depuis le sulfureux déploiement de SegWit en 2017.

La majorité des nœuds Ethereum Classic ne sont pas prêts pour le hard fork Agharta prévu pour le 12 janvier. Ce sont 61,1 % des nœuds qui n’étaient pas prêts seulement trois jours avant l’heure fatidique.

La nouvellement présidente de la Banque Centrale européenne, Christine Lagarde ne verrait pas d’un mauvais œil les initiatives privées de cryptomonnaie. Une information pour le moins inattendu suite à la débâcle pour le moment annoncée du projet Libra de Facebook.

Pour le média de la semaine, nous souhaitions partager l’excellente conférence réalisée par Cryptodidacte intitulée : Aux origines des cryptos : Bitcoin !

📊 Les quatre métriques de la semaine

24 000 $, ce n’est pas le prix auquel s’échange le Bitcoin en Iran, malgré ce que certains médias ont pu avancer suite aux tensions géopolitiques avec les États Unis. On debunk la news ensemble !

4000c’est le nombre de plaintes reçues par la police ougandaise concernant le scam Dunamiscoins. Les deux dirigeants de la société ont été menés devant la justice et ont été inculpés de 65 chefs d’accusation.

6 %, c’est le nouveau taux annuel d’épargne du DAI proposé par MakerDAO. La hausse de 4 % à 6 % a été votée et acceptée en début de semaine. Ce nouveau taux permet à MakerDAO de revenir au niveau de la concurrence comme Compound ou Fulcrum.

1 milliardc’est le nombre d’utilisateurs qui pourrait interagir avec des blockchains dans la prochaine décennie, selon Brian Amstrong, le CEO de Coinbase.

✉️ Le tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à Neil Woodfin, ingénieur chez Blockstream et son explication : Comment utiliser Bitcoin sans internet.

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 3.7 / 5. Nombre de votes : 9

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar