CoinShares rapport : 74% de l’énergie utilisée pour miner Bitcoin est de l’énergie renouvelable

Trading du CoinTrading du Coin

Parmi les arguments que l’on oppose à Bitcoin, celui de la consommation énergétique de son minage revient souvent sur le tapis. Mais un rapport de CoinShares vient casser cette idée reçue, démontrant que l’énergie utilisée est majoritairement issue de sources renouvelables.

CoinShares est une plateforme qui gère différents produits financiers basés sur Bitcoin et d’autres cryptoactifs (notamment des ETN et des ETP), destinés aux bourses traditionnelles. Cette société publie également, deux fois par un an, un rapport sur l’évolution du minage des BTC.

Le dernier rapport, daté du 5 juin, apporte une énième confirmation sur les ressources utilisées pour vérifier la blockchain de Bitcoin. CoinShares estime que 74,1 % du processus de minage du BTC provient d’énergies renouvelables. :

« (…) cela fait du minage de Bitcoin une industrie plus axée sur les énergies renouvelables que presque toutes les autres grandes industries dans le monde ».

Cela se constate aussi dans le choix des régions privilégiées par les fermes de minage majeures : la carte ci-dessous montre qu’elles correspondent aux zones géographiques ayant d’importantes sources d’énergie hydroélectrique (Chine, Canada…).

Mining BTC répartition géographique
Fermes de minage majeures et mineurs de Bitcoin – Source : CoinShares

Le rapport note également l’importance de la Chine :

« Nous estimons actuellement que 60 % du minage mondial se fait en Chine et que la province du Sichuan produit à elle seule 50 % du hashrate mondial, les 10 % restants étant répartis plus ou moins également entre le Yunnan, le Xinjiang et la Mongolie intérieure ».

Voilà qui relancera un vieux débat : la Chine, peut-elle détruire Bitcoin ? Bonne lecture !

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici