Bitfinex encore accusée d’avoir manipulé le marché du Bitcoin

Trading du CoinTrading du Coin

Un cabinet d’avocats vient d’annoncer un recours collectif contre Bitfinex pour des faits de complicité de fraude, manipulation du marché (par du bon vieux pump and dump) et complicité de blanchiment d’argent.

L’émetteur du stablecoin Tether se voit reprocher d’avoir artificiellement soutenu la valeur du Bitcoin, et d’en avoir profité pour emporter les valorisations des autres cryptomonnaies vers une lune bien suspecte.

Un nouveau front judiciaire

Les nouvelles judiciaires se suivent et ne se ressemblent pas pour Bitfinex et sa société sœur Tether.

En effet, après avoir récemment gagné une bataille importante sur le front ouvert par le Procureur de New-York, c’est une action de groupe toute neuve qui vise désormais l’exchange hongkongais. On aura une pensée émue pour le service juridique de Bitfinex, dont on espère que les effectifs sont bien payés tant les semaines doivent être intenses dernièrement.

De quoi s’agit-il cette fois ? Rien que de très classique, tant les accusations sont récurrentes : ce serait ainsi pour des faits de complicité de fraude et de blanchiment d’argent, doublés de l’organisation de dispositifs de « pump and dump », que la plateforme opérant à Hong-Kong se fait poursuivre par le cabinet d’avocat spécialisés Roche Fredman LLP. La plainte a été déposée lundi 7 octobre à New-York.  Les plaignants réclament la bagatelle de 1,4 milliard de dollars en dommages et intérêts.

Le cabinet, qui indique représenter les intérêts de plusieurs plaignants s’estimant « fraudés »,  n’y va pas avec le dos de la cuillère : la plateforme se voit ainsi reprocher d’être rien moins qu’à l’origine de « la plus grosse bulle spéculative de l’histoire de l’Humanité ». Cette accusation de soutien artificiel supposé de la valeur de Bitcoin et de l’alimentation d’une bulle spéculative en 2017 pour les autres cryptomonnaies n’a rien de bien nouveau : déjà, en 2018, une étude menée par des chercheurs américains accusait Tether des mêmes faits.

Par ailleurs, on retrouve assez classiquement dans la plainte les soupçons récurrents s’agissant de la trésorerie réellement détenue par Bitfinex. Celle-ci est ainsi de nouveau décrite comme insuffisante, alors même qu’1 token USDT est supposément adossé à un dollar de réserve. Rappelons que la plateforme s’était depuis justifiée, arguant que tout USDT était adossé à un dollar réel ou un instrument financier équivalent.

Fun fact : le cabinet Roche Fredman LLP, codirigé par Vel Freedman et Kyle Roche, s’est fait une petite réputation pour avoir poursuivi Craig « Call-me-Satoshi-again » Wright devant les cours de justice de Floride. Des compétiteurs habitués de la cryptosphère, donc.

Retour vers le futur

La réponse de la plateforme s’est tellement peu fait attendre qu’elle était déjà connue dès samedi dernier, soit 2 jours avant le dépôt de plainte. En effet, à la faveur probable d’une indiscrétion, la société avait déjà communiqué pour prévenir qu’elle se savait menacée de poursuites. Sa prise de position publique était pour le moins directe, comme vous en conviendrez :

« Bitfinex est informé de la sortie prochaine d’un article non révisé par des pairs qui affirme faussement que les émissions de Tether sont responsables de la manipulation du marché crypto.(…) Nous nous attendons à ce que des avocats-mercenaires utilisent ce document profondément imparfait pour inciter des plaignants à provoquer un procès opportuniste, ce qui pourrait avoir été le véritable motif de cette démarche. (…) Nous tenons à préciser notre position : toute allégation fondée sur ces insinuations est sans fondement, fantasmée et constitue une tentative éhontée de détourner de l’argent. Par conséquent, Bitfinex se défendra vigoureusement avec tous les moyens à sa disposition ». Communiqué de Bitfinex

Cette réfutation par anticipation a d’ailleurs été critiquée par les avocats de Roche Fredman LLP dans le communiqué accompagnant leur dépôt de plainte de lundi (suivez, que diable !). Pour eux, le fait que la société ait communiqué en amont démontre que « les sociétés Bitfinex et Tether sont très conscientes du tort incroyable qu’elle ont causé au marché crypto ».

C’est assurément un jour de plus dans la cryptosphère, et de nouvelles péripéties qui s’annoncent pour Bitfinex. Nous suivrons, comme à l’habitude, cette affaire avec attention.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar