Procès de Craig Wright à 1 million de BTC : les parties demandent 30 jours supplémentaires de négociations

Trading du CoinTrading du Coin

Dans le procès qui oppose l’inventeur autoproclamé du Bitcoin Craig Wright à la succession de son ex-partenaire d’affaires Dave Kleiman, les parties ont conjointement demandé un délai de 30 jours supplémentaires.

Ce délai aura vocation à permettre de trouver un arrangement amiable sur un sujet aussi sensible que financièrement colossal : Plus d’1 million de bitcoins sont en jeu (11 milliards de dollars).

Les conditions d’un « deal » devront être suivies avec attention tant les sommes en jeu seraient en mesure d’avoir un impact significatif sur les marchés crypto.

Craig et le Tribunal, une histoire qui dure

À défaut de news croustillantes dans le petit monde de la crypto, il est deux personnages qui seront toujours là pour occuper l’espace médiatique de leurs egos gonflés à l’hélium et à la blockchain : John McAfee, jamais en retard d’une frasque pour amuser la galerie ou promouvoir un projet douteux…. Et Craig Wright qui fréquente ces temps-ci autant les prétoires de justice, que ce bon vieux John les eaux turquoises (et si possible internationales).

C’est qu’elle ne coule pas comme un fleuve tranquille, la vie de l’auto-désigné Satoshi Nakamoto. Depuis sa révélation en mai 2016, elles sont nombreuses – ultra-majoritaires en fait – les mauvaises langues à remettre en doute la réalité de cette assertion ! Si Wright n’a jamais hésité à trainer au tribunal quiconque ayant l’outrecuidance de remettre en cause sa paternité du Bitcoin, c’est du côté des accusés que l’informaticien australien, affectueusement surnommé « Faketoshi », se retrouve maintenant depuis près de 1 an.

Le cœur de l’histoire : la succession de son partenaire en affaires Dave Kleiman qui l’attaque sous couvert du fait que Wright aurait conservé par-devers lui, plus de 1 million de bitcoins (11 milliards de dollars), dont la moitié aurait dû revenir à son collègue (puis à sa succession donc, Kleiman étant décédé en 2013).

Votre journal favori se fait depuis lors régulièrement écho des péripéties tragi-comiques qui ponctuent ce procès, de l’incapacité de Wright à produire le moindre élément tangible, à sa propension à mentir à la cour en passant par l’utilisation par le passé de messageries… qui n’existaient pas encore.

Un bon arrangement, plutôt qu’un mauvais procès

C’est le fond de la demande qui vient d’être déposée par les partis en présence : disposer de 30 jours supplémentaires afin de parvenir à formaliser un accord financier autour de ce dossier aux conséquences potentiellement importantes pour le secteur.

En effet, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le patrimoine réel de Wright en BTC, l’intéressé ayant démontré à nombre de reprises une certaine tendance à l’exagération, pour le dire poliment. Mais Faketoshi, on le sait, à réponse a tout : ce qui l’inquiète vraiment…c’est l’impact de toute cette affaire sur les cours du Bitcoin ! À l’occasion de la première étape de rendu du verdict en août dernier, il déclarait ainsi :

« (…) le juge m’a ordonné d’envoyer un peu moins de 500 000 BTC à Ira [frère de David Kleiman]. Voyons comment ça va faire sauter le marché [des cryptos]. Moi, je n’aurais pas fait chuter le marché. Je suis gentil ».

Le suspense est donc à son comble : Craig Wright saura-t-il convaincre les plaignants de bien vouloir accepter le paiement du verdict…..en bitcoins Satoshi Vision (BSV) ? (spoiler : ça risque d’être compliqué, la dette de Wright n’étant même pas à moitié couverte par l’intégralité des BSV en circulation).

 

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
10depic
Invité
10depic

Il ne doit que des BTC, pas de BCH ni BSV car David Kleiman est décédé en 2013.

Le manitou
Invité
Le manitou

Et au final si c’était vraiment lui Satoshi Nakamoto ?

Les gens devraient être un peu plus mature au lieu de lynché se type. C’est pas parce qu’on n’a pas de preuve qu’on n’est pas fait ci ou ça.

Les gens sont juste méchant. Douter oui, mais le lynché non.

Le manitou
Invité
Le manitou

Et en effet je me dis personnellement: Imaginons que le mec arrivent à mettre la main sur les bitcoin, qu’il soit le vrai satoshi ou non, et qu’il donne la moitié à cette famille… Le bitcoin risque d’être dans une belle bien noire surtout avec les concurrents qui arrivent, les banques qui veulent crée leurs propres cryptomonnaies, si le bitcoin s’effondre littéralement d’ici là alors les gens en perdront totalement la confiance. Puis cette histoire sera une sérieuse remise en question pour l’ensemble de la communauté, ne serait-ce que sur les affirmations tenue par certaine personne prétentieuse comme Vitalik Butterin qui affirme que Craig est un escro et menteur mais sans preuve ( Craig n’a pas de preuve ? ok, donc on doit douter, mais pas le lynché) J’espère que le mec vas mettre la main sur les bitcoin, qu’il vas tout filer à la famille, que le bitcoin vas… Lire la suite »

10depic
Invité
10depic

Oui le Manitou, c’est un peu le dilemme du philosophe Pascal qui se demande s’il est judicieux de croire ou non en Dieu. « — Examinons donc ce point, et disons : « Dieu est, ou il n’est pas. » Mais de quel côté pencherons-nous ? La raison n’y peut rien déterminer : il y a un chaos infini qui nous sépare. Il se joue un jeu, à l’extrémité de cette distance infinie, où il arrivera croix ou pile. Que gagerez-vous ? Par raison, vous ne pouvez faire ni l’un ni l’autre; par raison, vous ne pouvez défaire nul des deux. Ne blâmez donc pas de fausseté ceux qui ont pris un choix ; car vous n’en savez rien. — Non ; mais je les blâmerai d’avoir fait, non ce choix, mais un choix; car, encore que celui qui prend croix et l’autre soient en pareille faute, ils sont tous… Lire la suite »

Romain
Invité
Romain

“Advienne que pourra” le bonhomme à une connaissance epic de l’environnement Blockchain son BSV se développe toutes les semaines, il y a une multitude de nouveautés depuis le lancement du fork il y a moins d’un an. BSV est bien loin d’être un énième attrape nigot de pacotille !

Pour son affaire de justice c’est à l’avantage “des américains” là où l’affaire judiciaire se déroule car ce sont les impôts US (le fisc Américain) qui encaissera +2,2 milliards de $ juste en “droits de succession” pour la transmission du patrimoine !! comme un cactus direct dans l’trou du ballon ça va piquer !!! Les juges, les états et les faiseurs de messagerie Beta sont tous aussi malins…… A qui profite le cri*me….. Affaire à suivre.