Craig Wright : des “bonnes” excuses mais toujours pas de preuves

Trading du CoinTrading du Coin

Dans l’affaire Kleiman, l’accusé Craig Wright a été sommé par le juge de produire des détails sur ses possessions en bitcoins, et ce avant le 17 juin 2019. Cela ne nous étonne presque plus, mais l’auto-proclamé Satoshi Nakamoto a encore trouvé de nouvelles excuses pour expliquer pourquoi il ne pouvait apporter de preuves tangibles.

La famille de Dave Kleimanun spécialiste en cybersécurité et cryptographie, décédé en 2013 – réclame un montant allant de 550 000 à 1 100 000 de bitcoins à Craig S. Wright, dans un procès débuté en février 2018.

Vel Freedman, l’avocat des Kleiman, a signalé dans un tweet que Wright n’avait pas répondu à l’ordonnance du juge dans cette affaire : il n’a pas voulu/pu donner la liste des bitcoins qu’il possédait au 31 décembre 2013.

Et pour cause : un document vient juste de faire surface publiquement. Émis par la défense de Craig Wright en date du 8 mai dernier, il donne une justification à cette absence de réponse au juge.

« L’accès au fichier chiffré qui contient les adresses publiques (…) liées aux bitcoins que j’ai miné nécessite que, moi-même et une combinaison d’autres membres du Tulip Trust, le débloquions selon le procédé de Shamir » déclaration de Craig Wright

Ce partage de clé secrète de Shamirqui oblige plusieurs fragments/personnes à être réunis – semblait donc une raison suffisante pour Craig Wright.

Cette excuse n’aura pas suffi : l’accusé devra se présenter devant la Cour de Floride avant le 28 juin, afin de déterminer si des sanctions supplémentaires seront applicables, en plus de celles d’outrage à la Cour suite à cette non-réponse à l’ordonnance.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] nous l’expliquions le mois dernier, Craig Wright n’a pas été capable de fournir la liste de ses adresses publiques de Bitcoin, plus précisément celles d’avant le 31 décembre 2013, pourtant requises par une ordonnance du […]