Fakesatoshi : nouvelle escroquerie à la signature de Satoshi Nakamoto

Une signature de transaction BTC d’un prétendu « Satoshi Nakamoto », sur Twitter, avait apporté un peu plus de doute à l’état de tension extrême dans lequel se trouvait le marché crypto, peu après la forte chute des cours le 15 novembre. Une fois de plus, il s’agissait d’un « Fakesatoshi ».

[coin-widget id= »bitcoin »]

Depuis longtemps, la signature d’une transaction de Satoshi Nakamoto est attendue fébrilement par la cryptosphère. Signe du retour du messie du Bitcoin (BTC), ou de l’apocalypse que déclencherait la vente d’une partie de ses BTC, nombreux sont ceux à avoir prétendu signer une telle transaction.

Craig Wright a d’ailleurs été l’un des premiers à recevoir le sobriquet de « Fakesatoshi » après avoir prétendu être le vrai Satoshi Nakamoto. Ici, la prétendue signature est apparue le 16 novembre sur Twitter, et a été démontrée comme fausse par un développeur Bitcoin (BTC), Jimmy Song, sur Medium.

Capture d’écran de la fausse signature de Satoshi, avant que le compte Twitter soit supprimé – Source : Medium, Jimmy Song

Passons les calculs mathématiques complexes qui permettent de déterminer si une signature est valide ou non, et attardons-nous sur la démonstration de falsification.

En partant d’une clé publique du bloc genesis de Satoshi (le 1er bloc Bitcoin créé), et en remplaçant une variable (normalement aléatoire) par un nombre déterminé, le développeur BTC arrive lui aussi à produire une signature qui semble vraie (en termes de pur calcul mathématique), mais le message signé n’a aucun sens, exactement comme celui de ce nouveau Fakesatoshi.

Un autre ingénieur blockchain, démontrant le même calcul mathématique, donne également en plus une programmation sous python qui permet à quiconque de créer des signatures valides du bloc genesis.

Jimmy Song termine en précisant que, si ce Fakesatoshi a refusé d’utiliser le protocole normal de signature/vérification intégré à de nombreux wallet Bitcoin, c’était pour mieux essayer de tromper les gens : « Si une signature ne signe pas un message intelligible, c’est une arnaque, rien de plus ».

[es_tradingview symbol= »bitfinex:btcusd » interval= »D » height= »350″ colors= »Light »]

Source : Medium || Image from Shutterstock

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Une réponse à “Fakesatoshi : nouvelle escroquerie à la signature de Satoshi Nakamoto


romain lafforgue
Faketoshi, pas Fakesatoshi ^^
Répondre · Il y a 3 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour