Bakkt

Bakkt : ouverture de son service de stockage de Bitcoin le 6 septembre

Trading du CoinTrading du Coin

Après une longue année d’attente ponctuée de rebondissements, la plateforme Bakkt a finalement annoncé le lancement effectif de ces contrats à terme (aussi appelés futures) sur Bitcoin le 23 septembre prochain. D’ici là, Bakkt va ouvrir ses coffres numériques aux dépôts de bitcoins (BTC) dès ce 6 septembre. Le but :  préparer au mieux le lancement de ces fameux futures, justement réglés en bitcoins bien réels.

Orange coin good

En effet, un contrat à terme Bakkt sera réglé en vrais bitcoins à la clôture dudit contrat. Ce mécanisme le différencie des autres contrats à terme Bitcoin existants, proposés par les bourses du CME (Chicago Mercantile Exchange) et du CBOE (Chicago Board Options Exchange) : ces derniers sont réglés en dollars US une fois la date d’échéance du contrat atteinte. De plus, les Futures Bitcoin mis à disposition par Bakkt seront d’une durée ou bien journalière ou bien mensuelle.

Les clients de la plateforme vont donc pouvoir commencer à déposer leurs fonds en BTC au sein du Bakkt Warehouse très prochainement : le service de garde sécurisé de Bakkt ouvrira ainsi ses portes à compter du 6 septembre 2019.

Un curriculum à toute épreuve

Dans une note de blog officielle, le service de garde Bakkt Warehouse est présenté comme ayant été développé en utilisant « les mêmes protections de sécurité physique et de cybersécurité » que celles des bourses les plus réputées du monde. En l’espèce, il n’y a pas de grande surprise, puisque le New York Stock Exchange (NYSE) est justement exploité par la société mère de Bakkt, l’Intercontinental Exchange (ICE). Un simple transfert d’expérience, en somme.

Restera à voir l’impact et l’adoption de ces contrats à termes d’un nouveau type sur le marché crypto. L’enthousiasme initial de la cryptosphère est en effet quelque peu retombé avec l’attente interminable de l’approbation administrative de la CTFC (Commodity Futures Trading Commission).

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar