CBOE

Le CBOE ne listera pas de nouveaux futures BTC en mars

Trading du CoinTrading du Coin

C’était l’évènement crypto de fin 2017 : l’arrivée des premiers futures (contrats à terme) sur Bitcoin (BTC), proposés par le Chicago Board Options Exchange (CBOE) puis par le CME. Mais avec la décroissance des cours et des volumes sur le marché crypto en 2018, l’euphorie et l’intérêt sont retombés au point que le CBOE vient de décider de ne pas émettre de nouveaux futures BTC pour mars.

Le CBOE marque une pause dans l’émission de ses futures BTC

C’est par une note adressée à ses clients traders que nous apprenons que le Cboe Futures Exchange (CFE) n’ajoutera pas de contrats à terme XBT (sur Bitcoin) pour ce mois de mars 2019.

« (…) Le CFE réévalue son approche quant à la manière dont il prévoit de continuer à offrir des dérivés d’actifs numériques au trading. Bien qu’il envisage les prochaines étapes, le CFE n’a pas actuellement l’intention d’inscrire d’autres contrats à terme XBT pour le trading. Les contrats à terme XBT actuellement cotés en bourse demeurent disponibles au trading. » extrait de la note du CFE

Si le service des contrats à terme du CBOE venait à ne pas émettre de nouveaux futures XBT pour les mois suivants non plus, les derniers encore actifs actuellement arriveront à terme au mois de juin 2019.

Une concurrence présente et à venir féroce sur les futures BTC

Certains font remarquer à juste titre que, outre le marché morose, il y aussi le fait que les contrats à terme de son concurrent – le Chicago Mercantile Exchange (CME) – ont pris l’essentiel de la part de marché au fil du temps.

Futures CME CFE
Volume de transaction en dollars des contrats à terme du CME et du CBOE – Source : TradeBlock

De plus, ces premiers contrats à terme BTC du CBOE et du CME étaient indexés en dollars. Cela signifie qu’à leur expiration, la différence entre le prix au comptant et le prix à terme du bitcoin est payé en dollars américains. Cela ne sera pas le cas des futurs concurrents Bakkt et ErisX, qui vont proposer des futures “physiques”, de vrais bitcoins seront ainsi livrés à l’échéance du contrat.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar