CFTC

La plateforme Bakkt bloquée par la CFTC

Trading du CoinTrading du Coin

Fin 2018, Bakkt a réussi à lever 182,5 millions de dollars lors de son premier tour de financement (série A). La société est maintenant évaluée à plus de 700 millions $, mais la CFTC s’emploie toujours à lui mettre des bâtons dans les roues.

Bakkt a-t-il été surévalué par ses primo-investisseurs ?

Bakkt, le projet de plateforme d’échange d’actifs numériques de l’Intercontinental Exchange (ICE), a été évalué à une capitalisation d’environ 740 millions de dollars.

Selon The Block, certains pensent qu’il sera difficile pour les investisseurs de ce premier financement de Bakkt d’en obtenir un rendement adéquate pour un investissement de série A. Bakkt accuse en plus un retard de 5 mois sur le lancement de son premier contrat à terme.

Toujours selon The Block, Bakkt pourrait amener son évaluation à 1 milliard de dollars après un second tour d’investissement.

Ralentir Bitcoin : après la SEC repoussant les ETF, la CFTC repousse les futures

Alors que nous attendons toujours qu’un premier ETF Bitcoin soit accepté par la SEC, l’autre autorité de régulation américaine – la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) – se met à son tour à reporter indéfiniment un premier contrat à terme physique sur Bitcoin.

Prévu à l’origine pour être mis en place en novembre 2018, le premier contrat à terme de Bakkt se voit bloqué par la CFTC, en raison du système de garde des bitcoins des clients de ce contrat à terme. Contrairement aux futures de la CBOE et du CME acceptés par la CFTC fin 2017, ce contrat à terme de Bakkt implique le stockage et la délivrance de vrais bitcoins.

La CFTC demande toujours plus de garanties de la part de l’ICE pour Bakkt. Selon le Wall Street Journal, la CFTC exigerait notamment « la divulgation du plan d’affaires de l’entreprise et une période de commentaires publics ».

Le porte-parole de l’ICE ne se décourage pas pour autant sur cette approbation, inéluctable pour lui :

« Nous travaillons sur le processus d’examen réglementaire et nous attendons avec impatience de pouvoir moderniser le marché bientôt ».

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar