Bitcoin n’a qu’à bien se tenir – La cryptomonnaie aux spaghetti déboule, et ça sent déjà la catastrophe

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Sky is the limit – La finance décentralisée est en ébullition : il faut dire que la course aux rendements délirants et l'espoir de se positionner sur la future cryptomonnaie naissante qui explosera tous les records alimentent une spéculation féroce. Après le jeton “sans valeur” et sa copie percluse de bugs mortels, découvrez la cryptomonnaie spaghetti… et ses centaines de millions de dollars déjà injectés dans un protocole bricolé à la va-vite !

Notre avis sur Ethereum (ETH) »

Une catastrophe n'arrive jamais seule

Les jours se suivent et se ressemblent (malheureusement) : ce qui avait commencé comme une course aux placements juteux au sein des principaux protocoles de prêt de la finance décentralisé est en train de muter en un joyeux bazar.

Offrant à tout un chacun de récupérer “gratuitement” des jetons émergents lors de leur toute première distribution, les projets douteux (ou non audités) se multiplient. Qu'on les accueille avec intérêt en les qualifiant de véritables “expérimentations”, ou qu'on soit par nature plus suspicieux, une chose est certaine : difficile d'enrayer la mécanique maintenant qu'elle est enclenchée !

Après le jeton YFI qui s'envole vers de nouveaux sommets (malgré son utilité très relative), la cryptosphère avait assisté en une nuit à la naissance et à la mort d'un clone douteux : le YAM. Non audité, bourré de bugs qui ont causé son effondrement, le projet s'est écroulé aussi vite qu'il est né… Même s'il est en phase de redéploiement à l'heure de mettre cet article sous presse.

Découvrez la DeFi »

Le délire s'arrêtera-t-il un jour ?

Lancé dans la nuit, voilà donc qu'un nouveau protocole en carton entre dans le crypto-game : Spaghetti.money (oui, oui…). Fonctionnant à priori à partir d'un mix plus ou moins savant de protocoles existants (et s'inspirant notamment du fameux YAM), le réseau prévoit d'émettre sa propre cryptomonnaie : la PASTA.

Comme pour le YAM, la distribution initiale se fait à l'aide du liquidity mining : les spéculateurs de tous horizons sont donc incités à venir mettre sous séquestre leurs cryptomonnaies auprès de ce protocole… que personne n'a encore véritablement audité, et dont l'équipe fondatrice n'est pas connue. Une initiative très risquée, donc.

Mais il n'y eu pas besoin de plus pour déclencher un mouvement de foule au sein de la cryptosphère : si l'on en croit le compteur affiché sur le site officiel du “projet”, ce sont plus de 246 millions de dollars qui auraient déjà été déposés dans les pools de staking de ces spaghetti d'un nouveau genre.

Espérons que l'effondrement ne viendra pas aussi vite que pour les différents projets “meme” des dernières semaines : rappelons que des investisseurs se sont déjà brûlés les ailes en spéculant sur l'AMPL et son offre élastique, ou sur sa copie bidouillée YAM-esque.

Alors que le jeton YFI continue de battre tous les records (et vient même de dépasser ponctuellement la valeur de Bitcoin), difficile de se prononcer sur les formes que pourrait encore prendre la véritable poussée maniaco-spéculative en cours. Agitera-t-elle les eaux de la finance décentralisée pour longtemps ? Prenez garde en attendant, et attachez vos ceintures !

Auteur

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER