Bitcoin, pire investissement de votre vie ? Il est temps de changer de perspective

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Il est possible que vous soyez “entré” dans le marché Bitcoin et crypto il y a à peine quelques semaines, alors même que la reine des devises numériques tutoyait les sommets à 65 000$ ou que vous ayez acheté de l'Ethereum (ETH) au moment où il dépassait 4000$ pour la première fois. Si tel est le cas, votre week-end prolongé est probablement moins agréable que prévu et après les phase de sidération et de déni, le temps de la colère est peut-être venu. Et avec lui celui de la recherche des responsables éventuels (votre voisin, votre collège de bureau ou le patron de Binance).

Le temps est donc venu pour une petite remise en perspective. L'occasion non pas de nier la gravité de la situation, mais de rappeler que les chutes font partie du chemin, dès lors que celui-ci n'est pas encore balisé.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

Du sang dans les crypto-rues

Bitcoin a chuté de 66 000$ le 14 avril dernier à moins de 35 000 dollars au moment de la rédaction, soit plus de 40% de chute. Quand à Ethereum, c'est bien simple, sa valeur a été littéralement divisée par 2 en l'espace de 13 jours.

On jettera un voile de pudeur sur le sort des autres altcoins (les crypto-actifs qui ne sont pas Bitcoin) qui pour beaucoup ont perdus jusqu'à 75% de leur valeur, rapportée à leurs ATH (all time Higher, leur cours le plus élevé). Un phénomène d'autant plus brutal et traumatisant que ces ATH étaient bien souvent très récents, tout particulièrement s'agissant des actifs de la jeune Binance Smart Chain (enfin, ceux ayant échappés aux piratages et autres détournements de fonds).

Pour la postérité, voici le champ de ruines du marketcap le 23 mai 2021 :

Le marketcap crypto le 23 mai 2021
Quand seul l'USDT est dans le vert, l'heure est grave

Quelques minutes passées sur les différents réseaux sociaux ou à trainer sur les groupes de discussions spécialisés et une tendance s'impose : il règne comme une atmosphère d'apocalypse dans l'air. Mais est-ce vraiment justifié ?

Ces quelques lignes ne s'adressent pas vraiment aux vieux briscards, ceux dont le casque est encore marqué par les coup de griffes des ours du bear market de 2018, ou de l'effondrement de 2013 pour les plus vétérans.

Mais si vous faites partie de la grande aventure crypto depuis peu, vous aurez peut-être besoin d'un peu de remise en perspective. L'occasion de constater que si on prend un peu de hauteur, tout ne va pas SI mal finalement.

Sur 1 an, la progression de Bitcoin demeure impressionnante…

…Et sur 2, sur 5, sur 10 ans encore plus ! C'est bien simple, sur ses 13 ans d'existence, avoir acheté du bitcoin s'est révélé rentable (pour ne pas indécemment rentable) chaque jour, 97% du temps.

Alors bien évidemment, cette règle ne s'applique plus vraiment à l'échelle des 30 derniers jours. Pour autant, l'occasion est parfaite pour se souvenir que – sauf à être un trader professionnel apte à manager ses actifs en temps réels et dans le cadre d'arbitrage quotidien – Bitcoin doit être perçu et compris comme un investissement de moyen ou long-terme.

Ainsi, Bitcoin ne valait que 10 000$ en septembre 2020. Autrement dit, en 8 mois, un investisseur sur BTC continue aujourd'hui à profiter d'un retour de 350% sur sa mise initiale.

Et l'effet est encore plus saisissant sur Ethereum. 1 ETH valait 360$ le 1er septembre 2020. Actuellement, avec un cours de l'Ether à 2200$ son ROI (Retour sur Investissement) demeure au-delà de 600%.

8 mois. Autrement dit, un battement de cœur à l'échelle de ce que doit être la temporalité d'un investisseur.

Mais surtout, au-delà de ce calcul qui pourrait donner l'impression de simplement chercher à rassurer, Bitcoin et les actifs numériques crédibles (autrement dit : ceux portés par des projets et des équipes solides, plutôt que par l'effet de mode ou la “hype”) se sont systématiquement remis de leurs chutes historiques, même les plus terribles, pour finir par atteindre de nouveaux sommets.

Les chutes de Bitcoin sont fréquentes…et on a même vu pire

Non régulé, souvent comparé (à juste titre) à un far-west financier, le secteur crypto est réputé pour la brutalité de ses mouvements à la hausse, comme à la baisse.

Il s'agit d'une des contreparties de la jeunesse et de l'immaturité d'un secteur financier nouveau, encore en recherche de repère, même si l’intérêt d'acteurs traditionnels de plus en plus nombreux laisse entrevoir de futures phases de croissance, probablement moins mouvementées.

Ce qu'il faut comprendre entre ces lignes, c'est qu'il n'est pas possible de saisir l'opportunité de placements rapportant parfois plusieurs centaines de % en quelques semaines, sans être en capacité d'assumer la part d'inconnu et de risque qui représente la face effrayante de la pièce.

Mais si ce rappel n'est pas suffisant et pour vous mettre un peu de baume au cœur face à votre portfolio dévasté, constatez par vous même que Bitcoin (et l'ensemble du marketcap) a connu des baisses impressionnantes de son cours au fil des années : -50% en avril-mai 2020, -83% en 2017-2018 et jusqu'à 87% à la fin de 2013.

Historique des chutes de bitcoin - Bitcoin krach history

De manière plus nette, le rappel historiques de certaines chutes impressionnantes vous démontrera que l'actuelle bérézina n'est non seulement pas inédite, mais qu'en plus on a connu pire…à plusieurs reprises !

L'historique des chutes de bitcoin - Bitcoin krach history

Dans ces différentes circonstances de vents mauvais sur les marchés, ils étaient alors nombreux ceux qui annonçaient la “mort de Bitcoin”, à coup de gros titres dans la presse mainstream, ou au sein de la finance traditionnelle. Or, Bitcoin s'est TOUJOURS remis, a récupéré ses pertes et sa croissance organique n'a jamais cessé. Il n'y a aucune raison véritable qui pourrait laisser supposer qu'il en ira autrement aujourd'hui.

Le syndrome chinois

De la même manière, au rang des raisons identifiées justifiant cette brusque dégringolade, le supposé bannissement du minage de Bitcoin par la Chine apparaît en bonne place. On en parlait il y a quelques jours, et l'occasion est bonne pour rappeler que l'épisode “La Chine interdit Bitcoin” est un classique qui depuis près de 10 ans est aussi récurrent que généralement dénué de véritable substance.

Le graphique qui suit répertorie le nombre de fois où la Chine a pris des décisions similaires.

La chine interdit Bitcoin, retour hsitorique

Dans chacun de ces épisodes, après une période de décrochage en mode FUD (peur, incertitude, doute), le marché a toujours repris des couleurs, le Bitcoin atteignant systématiquement de nouveaux sommets.

Ce rappel rapide des fondamentaux historiques des variations du cours de Bitcoin n'a pas vocation à vous convaincre qu'il faut conserver une foi aveugle en l'avenir, en mode méthode Coué, mais doit simplement vous permettre de prendre des décisions éclairées, fort d'un minimum de perspectives.

Le constat historique est simple : Bitcoin a toujours tenu ses promesses, et s'est systématiquement remis de tous ses krachs, y compris de plus violents que celui d’aujourd’hui, voila pour le factuel. La situation actuelle est-elle différente ? Personne ne le sait. En revanche, ce qui est certain c'est qu'aujourd'hui, avec la même puissance qu'hier, Bitcoin apporte une solution exceptionnelle à des problèmes financiers fondamentaux. Et ça, Bitcoin le réalise, que son cours soit de 10 000$ ou qu'il atteigne 250 000 dollars prochainement.

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Drible dit :

    Bonjour c’est ironique j’espère.

  2. Alan dit :

    Je pense qu’en premier lieu, écrire un français sans fautes serait déjà une bonne chose…
    Ensuite, il est vrai qu’il y a toujours ceux qui ne croient pas aux vaccins, puis également ceux pour qui la transplantation cardiaque était de la sorcellerie…
    En résumé, lorsque l’on est sceptique sur un sujet, il ne faut pas présumer… Mais argumenter pour étayer son propos ! Chose qui semble ne pas être à votre portée…

  3. Zergo dit :

    Votre article est très important car il parle de chose fondamentale.

    Je n aime pas cette monnaie. Car elle émerge avec la fin des paradis fiscaux, à une époque où il fallait trouver un nouveau système pour blanchir l’argent sale, ou pour réaliser des transactions secrètes. Elle répondait à des besoins criminels. Lorsque silkroad est tombé, on a pu calculer que 50 % des transactions étaient liées à des activités criminelles. Mais le temps a passé. Les traders petits et gros qui ont compris cette singularité ont mis la main sur cet actif incroyable.
    Vous avez raison le bitcoin répond à des besoins financiers fondamentaux avec une solution exceptionnelle.
    L anonymat.
    Vous avez raison avec ces fondamentaux le bitcoin peut monter à 250 000 dollars avant de viser le million.
    Donc mon analyse c est que tant que bitcoin est anonyme la monnaie a de la valeur, énormément.
    Si elle perd son anonymat, elle perd tout son intérêt.
    Elle peut devenir interdite pour cette raison.
    En revanche en tant que monnaie fondamentale elle vaut rien, les États et les peuples auront toujours besoins de la planche à billet pour surmonter les crises ou financer leur économie.
    Ce qui est impossible a faire avec le bitcoin.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER