Metaverse ou Métadésert ? Désinformation sur le métavers

Attaque ou défense ? – Les acteurs de l’économie sont de plus en plus curieux au sujet du métavers et leur intérêt croit de jour en jour. Le marché baissier ne semble pas les décourager mais certaines cassandres estiment que le métavers est déjà désert. Des données divulguées laissent à penser que la bulle a déjà éclaté, mais les architectes de cet environnement se défendent contre ce qu’ils estiment être de la désinformation sur le métavers.

DappRadar à l’origine de la désinformation

Des données publiées par DappRadar estiment que le nombre d’utilisateurs quotidiens du métavers serait anecdotique. En effet les observateurs de l’entreprise estiment qu’il n’y a que 30 utilisateurs quotidiens sur Decentraland. Un nombre semblant faible quand mis en parallèle avec la capitalisation boursière de l’entreprise de 1,2 milliards de dollars. Le problème : ces données sont constituées des utilisateurs du métavers ayant effectué un achat dans le jeu.

Les plateformes ont donc réagi à ce rapport suggérant une très faible activité quotidienne. Ils ont affirmé qu’une mesure « mal-informée » a été utilisée pour calculer le nombre d’utilisateurs quotidiens. La réponse à cette désinformation sur le métavers est donc : non, les NFT et le métavers ne sont pas morts !

Le PDG de The Sandbox (SAND), Arthur Madrid a tenu à rappeler que les transactions effectuées ne représentent pas le nombre d’utilisateurs. Il a aussi fait mention de l’utilité d’un NFT, les propriétaires de NFT « investissent dans un jeton qui prendra de la valeur au fil du temps et en fonction des utilités ».

désinformation sur le métavers Arthur Madrid, CEO de The Sandbox remet les pendules à l'heure quant aux données sur le nombre d'utilisateurs quotidiens
Tweet de Arthur Madrid – Source : Twitter

Quant à Decentraland (MANA), ils ont répondu que de meilleures statistiques pouvaient être trouvées chez DCL Metrics, un agrégateur de données construit sur mesure pour Decentraland. À l’inverse des données de DappRadar, il mesure le nombre d’utilisateurs quotidiens via le nombre de connexions suivies d’une déconnexion sur une parcelle.

>> Sécurisez vos cryptos sur un portefeuille Ledger. Frais de port offerts (lien commercial) <<

Le métavers se porte bien mais traverse une période délicate

Les distinctions sont importantes car 1 074 personnes ont interagi avec les contrats intelligents en septembre chez Décentraland. Cependant ce sont bel et bien 56 700 personnes qui se sont connectées sur la plateforme en Septembre. On a donc 1,89% des utilisateurs qui effectuent des achats.

Decentraland tient elle aussi à corriger les informations erronées fournies par DappRadar
Tweet de Decentraland – Source : Twitter

De la même manière The Sandbox a réfuté les critiques sur son nombre d’utilisateurs quotidiens. La plateforme déclare qu’elle compte 201 000 utilisateurs mensuels. Il faut donc utiliser les données de la blockchain avec recul et ne pas faire d’interprétations hâtives pour éviter la désinformation sur le métavers.

La fréquentation du métavers inquiète à l’heure ou le marché s’empêtre

Un fil Reddit montre que la fréquentation de ces métavers est la plus grande source d’inquiétude des investisseurs. C’est dans ce fil de discussion qu’un utilisateur à tourné en dérision Decentraland en le qualifiant de « Desertedland ». Vous l’aurez compris, le métavers d’outre atlantique y est qualifié de ville fantôme. Cette controverse remonte au moment où le marché baissier met les projets de métavers les plus légitimes à rude épreuve. Comment l’explique Alexandre Stachtchenko, le marché est en phase d’assainissement.

Cours du SAND/USD – Source : Coinmarketcap

En effet le marché a vu le cours de jetons de ces métavers baisser drastiquement. Le jeton de Decentraland, le MANA, est passé de 5,85$ (ATH) à 0,66$ soit une baisse de 88,7 %. De son côté le SAND est à 0,79$ quand son ATH était de 8,40$ soit une baisse de 90,5%. La capitalisation boursière de The Sandbox et de Decentraland sont actuellement respectivement de 2,37 milliards de dollars et de 1,44 milliards de dollars.

DappRadar a donc publié des informations non erronées mais les a mal interprétées conduisant à une désinformation sur le métavers. Cela a poussé Decentraland et The Sandbox à rectifier le tir en affichant et détaillant leur forme sur les réseaux sociaux. Il semble donc que le métavers ne soit pas mort et que de nombreux utilisateurs parcourent encore ces plateformes chaque jour. Cependant il faut souligner que les chiffres on dégringolé, ce qui révèle que les métavers traversent une période délicate. Pour en savoir plus sur l’actualité poivre et sel de cet environnement, lisez notre compte rendu du mois dernier.

La chute des cours impacte aussi les metaverses. Profitez des conditions actuelles de marché pour accumuler tranquillement du Bitcoin. Et pour mettre vos emplettes crypto à l’abri, équipez-vous d’une clé Ledger. Votre pouvoir d’achat est préservé car les frais de port, c’est cadeau (lien commercial).

Antoine Fraisse

Débutant en finance d’entreprise, je suis curieux voire enthousiaste sur les innovations amenées par les cryptomonnaies et la blockchain. Je découvre et explore cet environnement avec vous.

Recevez un condensé d'information chaque jour