Chine-Muraille-Bitcoin-BTC

La Chine n’interdira pas le minage de bitcoins et de cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

C’est ce qu’on appelle une surprise – La nouvelle avait fait le tour du monde en avril, lorsque la Chine avait prévu d’inscrire le minage de bitcoins sur sa liste des grandes méchantes activités industrielles à éliminer. Finalement, la version définitive de cette grande planification est plus nuancée : le minage disparaît des sujets de préoccupation du gouvernement chinois. Un FUD de moins pour la Chine… en attendant le prochain ?

Je t’aime moi non plus

L’histoire des cryptomonnaies en Chine est loin d’être un long fleuve tranquille. En avril dernier, la Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC) avait classé l’activité minière comme activité à éliminer. Bien que ce document ne fut à l’époque qu’un brouillon, la sphère s’était enflammé avec un FUD – Fear Uncertainty Doubt – dont elle a le secret.

Les raisons évoquées à l’époque étaient assez classiques. L’agence gouvernementale estimait que l’industrie du minage de Bitcoin représentait un gâchis de ressources, en plus d’être trop polluante. Position assez rocambolesque quand on sait que la Chine est principalement alimentée par des centrales à charbons, tandis que les fermes de minage mondiales tendent à se redistribuer dans des régions dotés de barrages hydroélectriques.

Nouveaux temps, nouveaux mœurs

Si la situation n’est naturellement pas parfaite et que tous les chiffres doivent être pris avec les pincettes de rigueur, certains rapports récents estiment qu’une majorité du minage mondial de Bitcoin se ferait à partir d’énergies vertes. Sébastien Gouspillou, l’un des principaux opérateurs français de fermes de minage, avait d’ailleurs au moment des faits appelé à la modération face à ces craintes venues de Chine.

Voilà donc que les choses changent : alors que le contexte chinois est en train de s’orienter vers une grande fête à la blockchain d’Etat, la NDRC publie aujourd’hui une version corrigée de son catalogue pour guider la restructuration de l’industrie chinoise. Dans cette nouvelle version qui devrait rentrer en vigueur le 1er janvier 2020, l’industrie minière a disparu de la liste des industries pointées du doigt.

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles donc. Ce sujet de préoccupation évacué, il ne reste plus qu’à attendre patiemment les prochains développements crypto de la Chine : les premiers partenaires officiels commencent à se manifester en ce qui concerne la fameuse monnaie numérique de banque centrale du pays, et ce n’est que le début.

découvrez nos
solutions de minage

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar