Cryptomonnaie chinoise : Huawei signe un partenariat avec la banque centrale

Trading du CoinTrading du Coin

Huawei est un des principaux groupes producteurs de smartphones au monde, et ses rapports avec le pouvoir chinois le placent souvent sous les feux des projecteurs. La marque vient de révéler la signature d’un contrat de recherche avec le Digital Currency Research Institute de la Banque Populaire de Chine (BPC). Cette unité de la banque centrale chinoise est chargée des recherches liées à la future cryptomonnaie étatique.

Un partenariat au but flou

L’annonce a été faite le 4 novembre par le biais du compte WeChat officiel de Huawei. Huawei y précise que ce contrat est une “coopération stratégique” dans la recherche concernant les technologies financières (fintech).

A l’heure de mettre sous presse, le groupe chinois n’avait pas commenté les détails de cet accord. Pour autant, notons que Yifei Fan, le vice-président de la BPC, a notamment cosigné cet accord. Ce dernier en a profité pour féliciter le groupe pour sa réussite dans le développement de bases de données distribuées et de puces informatiques.

Il est possible que la banque centrale chinoise souhaite s’associer au fabricant de smartphones numéro un du pays afin d’intégrer au mieux l’utilisation de sa cryptomonnaie sur les terminaux mobiles.

Le développement suit son cours

Quoi qu’il en soit, la Chine continue d’afficher sa volonté de s’installer à la première place dans le domaine des blockchains, grâce à la création de sa propre cryptomonnaie. Une position soutenue par Ren Zhengfei, le CEO de Huawei :

« Même la Chine est capable d’émettre de telles devises, pourquoi attendre le lancement de Libra ? La force d’un État est plus grande que celle d’une entreprise. », Ren Zhengfei. 

Rappelons que, dans le même temps, le gouvernement de la province de Guangzhou vient quant à lui d’annoncer l’allocation de 150 millions de dollars à un fonds d’investissement dédié à l’innovation blockchain.

Cependant, cela ne remet pas en question l’interdiction concernant l’utilisation de cryptomonnaies en Chine. Le gouvernement interdit toujours de “spéculer sur la monnaie de l’escroquerie” et avait même dû s’exprimer pour mettre en garde la population à la suite de l’explosion récente des recherches web liées aux thématiques de Bitcoin et des cryptomonnaies.

Bien que les modalités du partenariat avec Huawei soient floues, l’objectif de fond reste inchangé pour la Chine : créer sa propre cryptomonnaie au plus vite. Qu’il faille pour cela s’entourer d’entreprises de cette envergure semble logique, notamment quand on sait que le projet initial de la Chine est justement de conserver un lien très fort entre Etat et acteurs publics et privés pour déployer sa cryptomonnaie.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar