Chine 2020 : Xi Jinping disposera d’une crypto-loi pour dominer les cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

Dans la foulée des déclarations du président Xi sur l’impérieuse nécessité pour la Chine d’être leader international sur la blockchain, Le Comité permanent du 13ème Congrès National du Peuple en Chine s’est immédiatement mis en ordre de bataille.

Une loi vient ainsi d’être promulguée, pour une mise en application au 1er janvier 2020.

Son périmètre ? L’ensemble du continent de la blockchain et de la cryptographie avec l’ambition évidente de mettre l’ensemble sous le contrôle d’un des États les plus centralisés au monde.

La Longue Marche de la Blockchain

Si vous pensiez que – un peu comme chez nous – la notion « d’effet d’annonce » dont certains de nos politiques sont coutumiers, renvoyait nécessairement à des événements incertains dans un futur flou, c’est que vous ne saisissez pas bien comment fonctionne l’appareil d’État chinois.

En effet, tel que rapporté par le média national CCTV, il aura fallu à peine quelques heures après la déclaration d’amour du président chinois Xi Jinping à la blockchain pour que la machine se mette en route. Le Comité permanent du 13e Congrès National du Peuple en Chine a ainsi adopté le 26 octobre une nouvelle loi réglementant la cryptographie prévue pour rentrer en vigueur dès le 1er janvier 2020.

Même si le texte de loi ne mentionne pas explicitement la cryptomonnaie (et bien évidemment, encore moins Bitcoin), se concentrant sur la gestion centralisée des mots de passe, le pack législatif est prévu pour s’appliquer à l’ensemble des secteurs utilisant la cryptographie ou des algorithmes de hachage.

Par ailleurs, cette loi prépare clairement le terrain au déploiement de la future crypto d’état chinoise dont tout le monde parle ces derniers mois (même Binance). Sur le fonds, c’est l’ensemble du secteur qui sera concerné, du minage, aux architectures blockchain. Un des objectifs de Pékin est d’un grand classicisme avec la volonté de la Chine de devenir une autorité normative, avec l’application notamment des normes du CCP (Chinese Communist Party, et oui, ça change de l’ISO européen…) pour l’ensemble de l’industrie sur laquelle elle souhaite s’imposer.

Alors même que l’on sait que la Chine prépare son sujet au moins depuis 2014, il semble que l’on se situe dorénavant dans la toute dernière ligne droite avant le lancement officiel de la première crypto d’État déployée par une grande puissance.  Bonne chose ? Mauvaise chose ? C’est peut-être la figure entrelacée du Ying et du Yang qui s’impose le plus pour considérer les développements actuels… 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

2 Commentaires

    • Directement, au début, je ne pense pas, mais en passant par un ou deux intermédiaires, (exemple : pays qui reconnais les salaires en BTC comme le Japon) oui, ce sera probablement possible !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici