The Merge : pourquoi Ethereum devient le projet favori des banques

Sécurité ou risque de censure – Cette banque crypto suisse alimentera en nouveaux validateurs, la future blockchain POS d’Ethereum (ETH), grâce à son nouvelle offre de staking destinée aux investisseurs institutionnels.

Une banque suisse dans le staking ETH

Les manœuvres s’accélèrent à l’approche de The Merge. Le 7 septembre dernier, la SEBA Bank, qui est réglementée par les autorités suisses, a lancé le staking sur Ethereum pour ses clients institutionnels. La banque offrait déjà des services de staking pour Cardano (ADA), Polkadot (ADA), et Tezos (XTZ).

Le basculement d’Ethereum de la preuve de travail (PoW) à la preuve de participation (PoS), devrait se dérouler dans les tout prochains jours – et très probablement le 15 septembre.

A travers sa nouvelle offre, la SEBA Bank accroît l’adoption d’Ethereum par les investisseurs institutionnels, qui pourront « jouer un rôle clé dans la sécurisation de l’avenir du réseau, via une contrepartie de confiance, sécurisée et entièrement réglementée », selon Mathias Schütz, responsable de la technologie et des solutions de la banque.

>> Faites vos premiers pas dans l’univers Bitcoin sur Binance, 10% de frais offerts (lien commercial) <<

The Merge d’Ethereum : le pouvoir entre les mains des plus riches

Les soutiens se multiplient sous différentes formes. Des protocoles cryptos ou NFT majeurs avaient déjà exprimé leur soutien à The Merge, tournant ainsi le dos à une blockchain Ethereum forkée, qui continuera à fonctionner avec la preuve de travail, à l’issue de cet évènement.

Ethereum : The Merge

La SEBA Bank contribue à sa manière à la réussite de The Merge, en apportant de nouveaux validateurs disposant de capacités financières importantes à cette blockchain PoS. Néanmoins, l’arrivée massive d’investisseurs institutionnels fait ressurgir des craintes d’une centralisation du réseau.

Le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, s’était d’ailleurs exprimé récemment sur la position de son entreprise, en cas de pression des régulateurs sur la bourse d’échanges de cryptomonnaies, qui pourrait mettre en danger l’intégrité du réseau.

Toutefois, les régulateurs ne constituent pas les seules menaces dans ce domaine. Les investisseurs institutionnels, qui disposent d’une quantité importante d’ethers, pourraient s’accorder pour censurer certaines transactions.

La preuve de participation résoudra ainsi peut-être certains problèmes de mise à l’échelle, et diminuera de manière significative la consommation énergétique du réseau, mais elle place également le contrôle d’Ethereum dans les mains des gros investisseurs.

Une bonne nouvelle peut en cacher une moins bonne. Ethereum s’expose donc à des risques de centralisation, en embrassant la preuve de participation. La période post-The Merge devrait néanmoins améliorer la décentralisation du réseau sur un autre point, qui est lié à son fondateur.

Accompagnerez-vous ce mouvement à 1000 milliards de dollars ?  Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train Bitcoin ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence. Vous économiserez 10% sur vos frais de trading en suivant ce lien (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour