Staking d’Ethereum : Entre le régulateur et ses clients, Coinbase espère ne pas avoir a choisir

Entre A et B – Le PDG de Coinbase répond à une question difficile concernant le staking sur Ethereum (ETH), un dilemme qui rappelle l’importance d’une décentralisation suffisante des blockchains, pour se protéger de l’assaut des régulateurs.

Staking Ethereum : des géants cryptos perplexes

Lefteris Karapetsas, fondateur de l’application open-source Rotki, a posé une colle à Coinbase, Kraken, Lido, Staked, et Bitcoin Suisse, dans son tweet du 15 août dernier. La question adressée aux entreprises cryptos concernées, est relativement simple : « Si les régulateurs vous demandent de censurer au niveau du protocole ethereum avec vos validateurs », que déciderez-vous dans un tel contexte ?

Les répondants ne peuvent toutefois cocher que l’une des deux réponses proposées, une logique binaire qui les met dans l’embarras. Soit ils se conforment aux directives des régulateurs, et censurent ainsi « au niveau du protocole », soit ils mettent un terme à leurs services de staking dans le but « de préserver l’intégrité du réseau ».

L’intégrité avant tout dans un contexte difficile

Le choix est délicat, et ce quizz aurait dû en théorie, pousser les protocoles cryptos interpellés à réagir. Seul Coinbase est sorti pour le moment de son silence, par la voix de son PDG, Brian Armstrong, qui estime que dans un tel scénario, l’entreprise choisira l’option B.

Le numéro un de la bourse d’échanges de cryptomonnaies n’écarte cependant pas, la possibilité d’un troisième meilleur choix, ou le fait qu’un défi juridique « pourrait aider à atteindre un meilleur résultat ».

Coinbase prêt à sacrifier de potentiels bénéficies substantiels ?

La réponse de Brian Armstrong peut surprendre, eu égard des enjeux du staking sur Ethereum sur la performance financière de l’entreprise. Coinbase avait indiqué à ses actionnaires qu’il commençait à « offrir le staking Ethereum pour les clients institutionnels pour la première fois », au début de ce mois d’août.

La bourse crypto compte sur son service de staking, pour améliorer ses résultats futurs. Dans une note, des analystes de JPMorgan ont même émis l’hypothèse selon laquelle The Merge devrait profiter aux actions COIN de l’entreprise.

>> Heureusement, il n’y a pas que Coinbase dans la vie ! Découvrez PrimeXBT ! (lien commercial) <<

Une décentralisation insuffisante pour un réseau encore vulnérable

Mais même en rejetant la censure, la fermeture d’un service dédié aux institutionnels qui se sont lancés dans le staking ETH, représente un danger pour le réseau. Les investisseurs institutionnels constituent en effet une proportion importante des validateurs.

Ainsi, s’ils venaient à céder à la pression des régulateurs et à abandonner le staking ETH, leur départ menacerait ainsi le fonctionnement adéquat et la sécurité de la blockchain.

A ce stade, la décentralisation d’Ethereum doit ainsi encore augmenter, pour que le réseau soit à l’abri des risques directement ou indirectement liés à la pression réglementaire.

Les régulateurs ont montré avec la récente attaque contre Tornado Cash, qu’ils pouvaient mener la guerre contre une technologie. L’hypothèse théorique formulée par Lefteris Karapetsas, pourrait malheureusement devenir réalité dans le futur.

Vous cherchez un exchange solide, sans fioritures ni KYC ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui sur PrimeXBT. C’est la plateforme pour trader les cryptos, mais également les matières premières et les devises (lien commercial).

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour