Tornado Cash : sauve qui peut dans la DAO

Sauve qui peut – Le feuilleton Tornado Cash continue d’alimenter vos lectures de l’été. Après de multiples rebondissements dont le gel des comptes de Tornado sur plusieurs plateformes et l’arrestation d’un des développeurs du protocole, la DAO a récemment fait parler d’elle. Elle a modifié par vote la gouvernance de la trésorerie pour faciliter son utilisation et rendre anonyme son fonctionnement. Retour sur les dernières heures mouvementées du « mixeur de cryptomonnaies ».

LA DAO de Tornado Cash anticipe le pire…

La trésorerie de Tornado Cash représente environ 22 millions de dollars répartis sur trois portefeuilles différents. Ce fonds est censé alimenter les incitations aux contributeurs principaux du projet. Jusqu’ici, rien d’extraordinaire. Mais suite aux ennuis judiciaires du « mixeur de cryptomonnaies » que l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) du Trésor américain a dans le collimateur, plus personne ne veut de lien avec cet argent.

C’est un peu une ambiance de sauve-qui-peut autour de la « Tornade ». Le 12 août dernier, la DAO avait déjà décidé de modifier son système de gouvernance pour se prémunir de sanctions potentielles. Fonctionnant sur un système de multisignature (multisig) de quatre sur six, la DAO a décidé de devenir un des signataires pour finalement évoluer vers un système de quatre sur cinq. En effet, suite à l’arrestation d’un des développeurs aux Pays-Bas, les participants au projet ont eu peur d’être liés nominativement à Tornado Cash. D’où l’importance d’accélérer le changement :

« Comme c’est très important, il faut avancer vite sur ce sujet. Je ferai un vote instantané aujourd’hui afin que vous puissiez voter dessus pendant 3 jours. »

Le membre de la DAO qui a déposé le projet
La DAO de Tornado Cash tente de sauver ce qui peut l'être, mais l'avenir s'annonce compliqué. Plus personne ne veut être associé de près ou de loin au mixeur de cryptomonnaie.
Un membre actif de la DAO de Tornado Cash annonce la dissolution de la gouvernance multisignature quelques jours après – Source : Twitter

>> Vous cherchez une plateforme crypto dûment régulée ? Inscrivez-vous sur Binance (lien commercial) <<

…dans une situation déjà bien compliquée

L’idée est de maintenir un nombre suffisant de participants même si certains d’entre eux disparaissaient du paysage. Mais nouveau coup de théâtre, le 14 août, quand les cinq membres du portefeuille multisignature se sont finalement retirés. Il ne reste à ce jour que la DAO comme seule propriétaire du fonds. Plus personne ne souhaitant être associé de près ou de loin à cette affaire.

Après la fermeture du Discord, de son adresse électronique, de son site internet et de ses pages GitHub, ce sont les services on-chain Infura et Alchemy qui bloquent l’accès à la plateforme. Tout ceci après l’annonce de Circle de geler l’intégralité des USDC présents sur les adresses sanctionnées. Le forum de gouvernance étant également hors-ligne, il sera plus compliqué pour la DAO de s’organiser pour prendre d’éventuelles décisions futures.

La chasse aux sorcières est déclenchée dans le monde libre contre les plateformes crypto douteuses ou suspectées de l’être. Tout ce qui a touché de près ou de loin à du blanchiment d’argent devient la cible des services de régulations. Les Américains mènent la lutte sur leur territoire contre des trolls bien décidés à semer le trouble dans l’écosystème.

Avis de tempête sur la confidentialité dans l’écosystème crypto ! Vous cherchez l’œil du cyclone ? Retrouvez la sérénité en allant vous inscrire sur la plateforme Binance, LA référence absolue du secteur (lien commercial).

Ben Canton

Prof à la ville comme à la scène, vulgariser et expliquer c'est mon quotidien. Crypto-agnostique pratiquant, je cherche la lumière dans les ténèbres des internets en essayant d'éviter les querelles de chapelles ! En attendant la révélation, j'achète du Bitcoin pour mes enfants et je m'enthousiasme pour les projets à destination du grand public.

Recevez un condensé d'information chaque jour