Après le Merge d’Ethereum, 8 mineurs sur 10 débranchent leurs machines

Les mineurs jettent l’éponge – Le 15 septembre dernier, le réseau Ethereum a finalisé sa transition du Proof of Work au Proof of Stake. Malheureusement pour les mineurs, Ethereum était jusqu’ici la blockchain la plus rentable à miner. Face à la disparition du minage, une majorité de mineurs ont pris la décision de débrancher leurs machines. 

Proof of Stake : la fin du minage sur Ethereum

Comme nous venons de l’aborder, le réseau Ethereum a finalisé sa transition du Proof of Work au Proof of Stake. Les mineurs, qui jusqu’ici sécurisaient la chaîne, ont alors été remplacés par des validateurs. 

Par conséquent, des millions de cartes graphiques impliquées dans le minage d’Ethers se retrouvent désormais sans blockchain à miner. Cela représente une estimation de 5 milliards de dollars de matériels qui se retrouvent inutilisés

Dans un premier temps, les mineurs ont massivement migré vers d’autres blockchains comme alternative à Ethereum. Par exemple, le réseau Ethereum Classic a rencontré une importante hausse du hashrate lors du passage au PoS. En pratique, son hashrate a été multiplié par 4 en passant de 77 à plus de 300 TH/s. Malheureusement, cette situation n’aura été que de courte durée. En effet, le hashrate a depuis été divisé par 2, et le réseau comptabilise actuellement 153 TH/s. 

le hashrate d'Ethereum Classic est actuellement de 153 TH/s. 
Évolution du hashrate d’Ethereum Classic – Source : 2miners.

La hashrate d’EthereumPow (ETHW) a connu le même destin. En effet, celle-ci est montée en flèche au moment du lancement de la blockchain, à 79 TH/s, avant de redescendre aux alentours de 40 TH/s. 

En parallèle, d’autres cryptomonnaies, telles que Ravencoin ou encore Flux (sécurisées par Proof of Work), ont également rencontré cette hausse de hashrate, sans pour autant enregistrer de baisse aussi drastique au cours des dernières semaines. Effectivement, le hashrate de Ravencoin a été multiplié par 3 et celui de Flux par 2. 

>> Vous cherchez des rendements audacieux pour vos cryptos ? Inscrivez-vous sur AscendEX (lien commercial) <<

Les mineurs débranchent faute de rentabilité

Évidemment, la migration massive des mineurs vers ces alternatives à Ethereum n’a pas eu que des aspects positifs. En effet, qui dit plus de mineurs dit baisse de la rentabilité

Par conséquent, bon nombre de mineurs se sont retrouvés à miner des cryptomonnaies à perte. Sans grande surprise, une grande majorité de ces mineurs ont décidé de débrancher leurs machines plutôt que de continuer ainsi.

D’après les estimations de 2Miners rapportées par nos confrères de The Defiant, 8 mineurs sur 10 ont décidé de débrancher leurs machines après The Merge. En effet, bien qu’une partie de la puissance ait été retrouvée sur des chaînes concurrentes, l’écrasante majorité des 900 TH/s du réseau Ethereum a disparu de la circulation. 

Cependant, cette situation pourrait bien n’être que passagère. En effet, le marché des cryptomonnaies n’est pas dans une forme olympique. En conséquence, les revenus du minage sont logiquement inférieurs à ceux générés en plein bullrun. Mais ce n’est pas pour autant que les mineurs ne vont pas rebrancher leurs machines lorsque le marché reprendra des couleurs. S’ils sont encore présents pour le prochain cycle.

Comme le dit l’adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Alors que les mineurs débranchent leurs machines, les gamers, eux, se frottent les mains. En effet, face à la baisse de la demande des mineurs, les cartes graphiques ont vu leur prix baisser de 40 % au cours des trois derniers mois.

Tous les mineurs ne seront plus présents au prochain cycle haussier. Préparez-le dès maintenant en vous inscrivant sur AscendEX. Foncez vous inscrire ! (lien commercial).

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Recevez un condensé d'information chaque jour