Ethereum production blocs

Ethereum : la production quotidienne de blocs augmente de 30%

Trading du CoinTrading du Coin
4.1
(23)

Pour la seconde fois en moins d’un mois, le réseau Ethereum a été mis à jour par le biais d’un hard fork. Le hard fork Muir Glacier déployé le 2 janvier fait d’ores et déjà ses preuves en augmentant le nombre de blocs produits quotidiennement de 30 %.

Muir Glacier

Moins d’un mois après le déploiement du hard fork Istanbul, c’était au tour de Muir Glacier d’être activé avec succès, au bloc 9 200 000 le 2 janvier 2020.

Ce hard fork a permis de mettre en place l’EIP 2384, qui vise à repousser la bombe de difficultéDifficulty bomb – un algorithme dont l’objectif est d’augmenter drastiquement la difficulté de minage sur le réseau Ethereum en vue de la transition du Proof of Work au Proof of Stake pour Ethereum 2.0. Ainsi, la prochaine hausse majeure de la difficulté a été repoussée de 4 millions de blocs, soit environ 611 jours.

Des répercussions positives immédiates

Il n’aura pas fallu attendre très longtemps pour voir les répercussions positives de cette mise à jour sur le réseau Ethereum. D’après les données compilées par Etherscan, le temps de production de bloc est passé de 17,1 secondes le 1er janvier (avant le fork) à 12,89 s le 6 janvier – quelques jours après le fork.

Ethereum production blocs temps
Évolution du temps de production d’un bloc entre mars 2019 et janvier 2020

Du fait de la réduction du temps de production d’un bloc, le hard fork Muir Glacier à engendré une augmentation du nombre de blocs produit quotidiennement, permettant au réseau de s’approcher des records déjà établis.

Ethereum production blocs quotidienne
Évolution du nombre de blocs quotidiens sur l’année 2019. Source : Etherchain.

En amont du fork, la blockchain Ethereum produisait une moyenne de 4 800 blocs quotidiennement : cette valeur a été augmentée de 30 % suite au fork, permettant au réseau de produire 6 503 blocs par jours.

Ces données sont une excellente nouvelle pour le réseau Ethereum, permettant de résoudre (partiellement) les problèmes de scalabilités du réseau.

Ethereum a connu une croissance importante au cours de l’année 2019 en étant la blockchain reine pour les applications décentralisées et de la DeFi. L’amélioration de la scalabilité en ce début d’année permet de présager un avenir radieux pour le réseau, en passe de transitionner vers Ethereum 2.0. 

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.1 / 5. Nombre de votes : 23

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
flo
Invité
flo

Du coup je ne comprends pas pourquoi la “valeur” de l’eth en monnaie fiat a été divisée par 10 depuis fin 2017 alors que c’est une des cryptos les plus utilisées alors que le bitcoin n’a perdu “que” 1/3 de sa valeur

Morgan Phuc
Admin

Salut ! Il y a sans aucun doute plusieurs facteurs, dont la prise de bénéfices des traders qui étaient rentrés tôt sur ETH, mais à mon humble avis la raison principale est la vente des ethers récoltés par les centaines d’ICO qui ont fleuri sur Ethereum. Par exemple, EOS et ses centaines de milliers d’ETH levés.