Ethereum production blocs

Ethereum, la plateforme d’applications décentralisées la plus populaire en 2019

Trading du CoinTrading du Coin
4.4
(24)

Le site DappRadar permet de suivre avec attention l’activité des différentes blockchains permettant la création d’applications décentralisées. Ce dernier vient de publier son rapport annuel sur le sujet : sans grande surprise, Ethereum arrive une fois de plus en tête. Analyse ! 

Ethereum la blockchain reine des dApps

Au cours de l’année 2019, les statistiques concernant les applications décentralisées sur Ethereum sont majoritairement en progression. Selon le rapport de DappRadar, Ethereum a vu une franche augmentation de 118 % du nombre de wallets quotidiennement actifs sur les dApps ainsi qu’une augmentation de 166 % des volumes en dollars échangés. La force d’Ethereum résiderait donc dans la diversité de ses applications “décentralisées” :

« Ethereum demeure (…) la seule blockchain à ce jour ayant réussi à faire évoluer des dApps vers les quatre catégories principales [d’innovation] : DeFi, plateformes d’échanges, jeux et jeux de hasard et d’argent. », selon le rapport.

Comme le montre le graphique ci-dessus, la croissance en question a principalement eu lieu lors de la première moitié de 2019. Une possible cause de cette hausse réside dans l’augmentation d’alors du prix de l’ETH, laquelle a pu stimuler l’activité des plateformes d’échange décentralisées (DEX).

2019 a de loin été l’année de la DeFi (finance décentralisée) pour Ethereum. Pourtant, si l’on excepte quelques expérimentations récentes, et alors que les fonds impliqués dans les protocoles comme MakerDAO ou Compound n’ont fait que croître, l’activité journalière de ces applications reste limitée.

En effet, même au plus haut de l’activité les principales applications MakerDAO, Compound et dYdX n’ont eu respectivement qu’une moyenne de 250, 400 et 175 utilisateurs quotidiens. Il semble tout de même important de noter que ces applications ne nécessitent pas de connexion journalière, expliquant la différence entre le nombre d’utilisateurs et le montant des fonds impliqués.

EOS prend la seconde place

Derrière le géant Ethereum, nous retrouvons la blockchain EOS fondée par Dan Larimer. Alors que la plateforme surpassait largement Ethereum en nombre d’utilisateurs quotidiens au début de l’année, celle-ci a vu sa base d’utilisateurs être divisée par deux lors du lancement du token EIDOS. En effet, ce token a engendré de larges congestions dans le réseau à partir du mois de novembre, entraînant une baisse de 48 % de l’activité quotidienne.

Tron peine à suivre

En troisième place de ce classement, nous retrouvons la blockchain Tron. Celle-ci a connu une hausse du nombre d’utilisateurs de 93 %. Cette hausse a principalement eu lieu au début de l’année 2019 mais n’a pas tenu : elle a ensuite subi une chute radicale. Depuis, la blockchain a tout de même réussi à regagner une partie de ses utilisateurs.

Les applications décentralisées n’en sont qu’à leurs débuts. Pour Ethereum, l’arrivée de Serenity devrait permettre un développement plus large de l’écosystème applicatif. Reste à voir si les blockchains EOS et Tron sauront remonter la pente… si tant est qu’on puisse véritablement les qualifier de plateformes “décentralisées”.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 24

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar