Ethereum 2.0

2019, l’année de la DeFi (finance décentralisée) pour Ethereum

Trading du CoinTrading du Coin
4.4
(12)

Il est aisé d’affirmé que 2019 a été l’année de la DeFi (decentralized finance) avec la création et la maturation de nombreux projets sur Ethereum. La valeur totale des actifs sous scellés dans ces protocoles a dépassé les 600 millions de dollars.

La tendance DeFi

Tout le monde n’a que ce mot à la bouche : DeFi. La DeFi ou finance décentralisée se caractérise par plusieurs protocoles, plateformes ou entreprises offrant des services financiers classiques (emprunt, épargne, stablecoins, etc.) de manière décentralisée (très souvent sur la blockchain d’Ethereum).

Majoritairement initié par le lancement de MakerDAO, l’écosystème ne cesse d’évoluer. En un an, les fonds impliqués dans la DeFi sont passés de 159 à 600 millions de dollars, témoignant une hausse de près de 300 %.

Évolution de la quantité de dollars impliqués dans l’écosystème DeFi. Source : Defipulse.com

Le fer de lance de la DeFi, le projet MakerDAO à l’origine du stablecoin décentralisé DAI, compte à lui seul pour 333 millions de dollars. Le projet vient récemment d’intégrer le support de multicollatéral lors de la contraction d’un prêt crypto.

Vient ensuite la plateforme Synthetix, avec 165 millions de dollars sous séquestre. Cette plateforme donne accès aux investisseurs à différents actifs sur la blockchain Ethereum, comme le bitcoin, l’or, ou des monnaies fiduciaires. Elle devrait également prochainement “tokéniser” des actions et des indices.

L’inarrêtable MakerDAO

Le géant de la DeFi MakerDAO semble inarrêtable et à chaque semaine son nouveau record. Selon les données de Defipulse, le nombre de DAI impliqués dans le protocole vient d’atteindre un nouvel ATH (All Time High) avec 16 millions de DAI sous scellés. Le nombre de DAI sous séquestre a connu une hausse de plus de 250 % en seulement une semaine, en passant de 5 à 16 millions de DAI.

Quelques zones d’ombres

Cependant, bien que le projet MakerDAO ait jusqu’à présent fait ses preuves, celui-ci ne vient pas sans ses zones d’ombres. En début de semaine, le développeur Micah Zoltu tirait la sonnette d’alarme concernant une potentielle “faille” dans le système de gouvernance qui permettrait à un attaquant de voler l’ensemble des fonds impliqués dans le protocole.

Heureusement, ce lanceur d’alerte a été entendu par la fondation MakerDAO qui a depuis lancé un vote visant à augmenter le délai de gouvernance, seule manière de résoudre le problème de gouvernance.

Après 2019, il y a fort à parier que l’année 2020 soit également celle de la DeFi. En effet, l’écosystème a su tirer parti des avantages offerts par les protocoles décentralisés, afin de proposer des services d’une qualité jusqu’ici rarement vue sur une blockchain.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.4 / 5. Nombre de votes : 12

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar