Maker (MKR) : lancement du Multi-Collateral DAI

Trading du CoinTrading du Coin

La conférence annuelle des développeurs et contributeurs du réseau Ethereum – la DevCon – se déroule actuellement au Japon. Elle est l’occasion de quelques révélations à propos des nouveautés et des avancées de l’écosystème étheriste. Aujourd’hui, c’est le projet Maker et son stablecoin DAI qui font parler d’eux.

Bientôt plusieurs collatéraux

Ce 9 octobre, Rune Christensen, le CEO de la Maker Foundation, a annoncé le lancement du Multi-Collateral Dai (MCD) pour le 18 novembre prochain.

Le MCD introduira de nouvelles caractéristiques au système du stablecoin de Maker. Comme son nom l’indique, le Multi-Collateral Dai aura aussi pour but principal de permettre d’apport d’autres cryptoactifs comme collatéraux pour les CDP (collateralized debt position). Jusqu’ici, pour obtenir un prêt libellé en DAI, un utilisateur devait mettre sous séquestre une certaine quantité d’ETH.

Le Basic Attention Token (BAT) du navigateur Brave devrait ainsi être la seconde cryptomonnaie disponible pour obtenir des prêts de DAI via le CDP.

Brave

« Le lancement du MCD marquera une étape importante pour le projet MakerDAO, un tournant qui aura un impact fort sur l’avenir de la Finance Décentralisée », selon le blog de MakerDAO

Nouveau logo et taux rémunérateur

Le DAI se dote également d’un nouveau logo (ci-contre), dont le but est de « permettre à Dai d’être reconnu mondialement comme une monnaie », selon Henry Doe, responsable du design à la Maker Foundation.

Nouveau logo du DAI

Autre nouveauté introduite par la mise à jour MCD : un taux de rémunération pour le DAI (Dai Savings Rate, ou DSR). Ainsi, en plus de profiter de la stabilité relative liée à l’utilisation d’un stablecoin, les détenteurs de DAI pourront verrouiller leurs tokens afin de se voir verser un taux d’intérêt et ainsi gagner des des DAI supplémentaires.

Les détenteurs des tokens MKR, quant à eux, devront discuter et voter les termes de ce taux DSR et des nouveaux collatéraux. Les modalités de ce vote et toutes les informations utiles seront bientôt communiquées, puisqu’il est censé se dérouler le 15 novembre.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Romain
Invité
Romain

Leur logo est clairement une imitation de Doge coin ! Couleur, Forme tout est copié ou presque… Trop inventif les gars..

A propos de DAI, Coinbase propose d’indexer (via son second nouveau wallet android) des ETH pour créer donc généré des DAI, ce qui a déjà permis de booster artificiellement la fréquentation du réseau Ethereum et de faire le plein de celui-ci en terme de taxe (Gas/Gwei) voir https://journalducoin.com/ethereum/ethereum-eth-101-millions-gas-depenses-48h/ !

Par contre, pour récupérer les DAI générés via le wallet de coinbase, c’est soit en DAI soit en MKR biensure toujours taxables via Gas/Gwei pour chaque opération c’est équivalent à presque 2€ donc pratique pour gonfler artificiellement la fréquentation sous ETH framework… ooppsss

Romain
Invité
Romain

Je me fais une autre réflexion, en terme lutte contre “le blanchiment d’argent”.

Si les CDP / wallet Coinbase via EARN sont utilisés pour générer et transformer des ETH “indexés”, puis le résultat converti ou non en MKR est ensuite basculé via Stellar […] ou même carrément recréer des tokens… je me demande comment suivre les fonds ?? S’agit-il là d’une méthode de “mixing” “bien naturelle” ou bien de permettre de gonfler fortement la valeur d’indexation ou encore faire exploser l’exploitation des Gas des réseaux comme par exemple ETH et XLM; ??? Faut il s’attendre au washing trading dématérialisé…..

Elémentaire mon cher Watson et pourtant c’est là sous notre nez.