Ethereum-ETH

Microsoft et Intel veulent repenser la collaboration en entreprise avec la blockchain Ethereum

Trading du CoinTrading du Coin

L’Enterprise Ethereum Alliance (EEA) est un consortium de plus de 250 entreprises renommées, dont notamment Microsoft, Intel, JPMorgan, Santander, ING ou encore Cisco. Ce groupe est notamment chargé de créer des normes pour les applications décentralisées d’entreprises basées sur la blockchain d’Ethereum (ETH). Un système tokenisé d’incitation au travail en équipe est ainsi proposé par certains membres de l’organisation.

Crédit social tokénisé

La Devcon 5 a débuté aujourd’hui : c’est lors de cette conférence annuelle organisée par la Fondation Ethereum que l’EEA a présenté un système de récompense basé sur 3 tokens. Ce dernier est censé encourager la participation des différents acteurs du consortium de l’Enterprise Ethereum Alliance.

Cette initiative, soutenue par Microsoft et Intel au sein de l’EEA, repose sur un système tripartite. Trois types de jetons existeraient, chacun servant une finalité différente : récompense, réputation et pénalité.

« [Ce système] peut vraiment s’appliquer à n’importe quel consortium pour encourager le travail d’équipe. L’exemple que nous utilisons est un consortium de développement de logiciels comme l’EEA, où nous essayons de motiver [les développeurs] pour [qu’ils s’investissent] dans toutes les activités liées [au code]. Ensuite, bien sûr, vous pourriez appliquer des pénalités pour les aspects négatifs, comme des contributions trop éparses, des revues de code trop peu rigoureuses, le non-respect des échéances fixées, et ainsi de suite », Michael Reed, responsable du programme Blockchain d’Intel

Cliquez ici pour devenir développeur Ethereum

La carotte et le bâton, 3.0

Évidemment, une des premières questions qui pourrait se poser est celle est sur l’utilité de tokeniser un tel système de notation du travail sur la blockchain Ethereum. Si l’on peut en effet saisir assez rapidement le principe de fonctionnement d’un tel système, faut-il vraiment des jetons pour inciter des contributeurs à justement contribuer ?

« L’un des problèmes que vous rencontrez, c’est que les gens prennent des engagements importants, mais n’y donnent jamais suite. (…) Cela entraîne de longs retards, car les autres pensent que des choses progressent, alors qu’en vrai il ne se passe rien. », Marley Gray, concepteur principal chez Microsoft

Présentant l’initiative comme un premier pas vers une standardisation d’un outil de traçabilité du travail, c’est à priori le jeton de pénalité qui ferait toute la différence.

En effet, pour pouvoir se voir verser les tokens de récompense, il faudra forcément déduire les jetons de pénalité. Une manière d’inciter à un comportement vertueux ? 

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Breizh
Invité
Breizh

Ca va finir comme en Chine ça… sanctionner le comportement (puis les idées correspondant pas aux “valeurs” de l’entreprise ?) plutôt que le travail. C’est la porte ouverte au totalitarisme “bienveillant” des entreprises !