L’université du Michigan investit dans les cryptomonnaies

En fin d’année dernière, six prestigieuses universités américaines (dont Yale, Harvard ou encore le MIT) ont sauté le pas de l’investissement dans les cryptomonnaies. Aujourd’hui, nous apprenons que c’est l’université du Michigan qui souhaite prendre part au marché des cryptomonnaies en investissant dans un fonds.

Les universités américaines sont des investisseurs institutionnels de premier plan. Celle du Michigan est dotée de 12 milliards de dollars. Ici, c’est le « cryptonetwork technology fund » (CNK fund) de la société de capital-risque a16z d’Andreessen Horowitz qui va profiter d’une partie de cette manne financière.

Un Conseil d’administration de l’université, publié ce 21 février, a approuvé l’investissement de 3 millions de dollars dans ce fonds crypto CNK, et considère la possibilité d’y investir davantage, maintenant qu’un partenariat a été établi avec la société de capital-risque (sans toutefois donner de sommes précises).

« Les cryptomonnaies sont devenues un domaine important d’innovation et d’entrepreneuriat, qui mérite une attention particulière » extrait du rapport de l’université du Michigan

La semaine dernière, ce sont deux fonds de retraite américains qui avaient investi dans un fonds crypto d’une autre société de capital-risque (Morgan Creek Digital). Ce sont autant d’indices qui montrent que le spectre des investisseurs institutionnels qui s’intéressent aux cryptoactifs s’élargit de plus en plus.

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour