Les monnaies classiques n’en ont plus pour longtemps : les stablecoins, la menace invisible ?

Les stablecoins dépassent-ils l’entendement ? – Pendant que l’écosystème a les yeux rivés sur le phénomène DeFi, les stablecoins continuent leur expansion. Record sur l’offre en circulation, record sur le volume… Et si les monnaies classiques n’avaient qu’à bien se tenir ?

Notre avis sur Bitcoin (BTC) »

Des records en pagaille

L’écosystème DeFi est sur le devant de la scène et concentre les projecteurs sur sa folie. Cependant, pendant ce temps, les stablecoins prouvent une nouvelle fois qu’ils représentent l’une des innovations les plus utilisées de l’écosystème.

Ainsi, comme l’a souligné Nic Carter, fondateur de CoinMetrics, le marketcap total des stablecoins a connu une hausse quotidienne de 100 millions de dollars depuis le mois de juillet.

En pratique, selon CoinTelegraph, la valeur totale que représentent les stablecoins est passée d’un peu moins de 6 milliards de dollars en janvier 2020, à plus de 16 milliards de dollars actuellement.

En parallèle, le volume engendré par ces stablecoins a connu une croissance spectaculaire. À lui seul, le mois d’août a été témoin d’un volume d’échanges de plus de 114 milliards de dollars, établissant un quatrième mois d’all time high.

Depuis le début de l’année 2020, les stablecoins sont à l’origine de 440 milliards de dollars d’échanges. En comparaison, le géant PayPal a traité l’équivalent de 712 milliards de dollars au cours de l’année 2019. Si leur croissance se poursuit, les stablecoins sont en bonne voie pour dépasser PayPal en termes de valeur échangée.

Stablecoin : la crypto préférée des institutions

Bien que le Bitcoin ou l’Ethereum soit encore boudé par les institutions et souvent jugés comme étant « l’argent des trafiquants », les stablecoins jouissent d’une tout autre réputation.

En mai, le patron de VISA, Alfred Kelly, déclarait voir un avenir pour les stablecoins.

« [Les stablecoins] représentent une technologie émergente (…) qui pourrait être très intéressante. Nous pensons (…) que les monnaies numériques pourraient s’ajouter à l’écosystème des paiements au lieu de le remplacer ou d’être négatives », Alfred Kelly

Un avis partagé par Andrew Bailey, gouverneur de la Banque d’Angleterre, pour qui les stablecoins et les monnaies numériques de banques centrales (MNBC) auront bien un rôle prépondérant à l’avenir.

« Les stablecoins et les MNBC ne s’excluent pas nécessairement l’un l’autre. En fonction des choix de conception, ils peuvent se côtoyer (…). Il est donc probable que les secteurs privé et public auront un rôle à jouer dans le domaine des paiements à l’avenir. », Andrew Bailey

Une solution en cas d’inflation ?

D’un côté, nous avons vu que l’émission de stablecoins allait croissante. De l’autre, les volumes d’échanges battent des records mois après mois. Cependant les stablecoins ne se résument pas à cela, car de réelles applications existent. Nous pouvons, par exemple, prendre le cas de l’Argentine où les stablecoins sont utilisés pour fuir l’inflation.

En effet, le pays est rongé par l’inflation (54 % en 2019), et cette situation n’a fait qu’empirer suite à la crise de la Covid-19. Pendant longtemps, les Argentins se sont tournés vers le dollar pour assurer leurs économies. Cependant, les dernières restrictions mises en place limitent l’achat de monnaie étrangère à 200 dollars par mois.

De ce fait, nombreux sont les Argentins qui se sont tournés vers les stablecoins afin de mettre leurs économies à l’abri. Les plateformes d’échanges les plus influentes en Argentine, Buenbit et Ripio, ont toutes deux déclaré avoir vu une augmentation de l’utilisation des stablecoins. Ripio a annoncé la multiplication par 8 du volume de transaction pour les stablecoins entre le premier et le second trimestre de 2020.

Pour conclure, rappelons que certaines figures de la cryptosphère ont déjà partagé leurs expériences de telles situations et que cette utilisation de stablecoins pour retrouver un peu de liberté ne date pas d’hier : en ce qui concerne l’Argentine, ce fut le cas de Mariano Conti, membre de la fondation Maker à l’origine du DAI, dans une intervention très remarquée à l’époque.

En plus de prendre une part de plus en plus importante dans l’écosystème, les stablecoins permettent d’aider les pays frappés par l’inflation. Leur validation de la part des institutions en fait l’un des outils cryptos dont l’avenir parait s’annoncer sous les meilleurs auspices.

Renaud H.

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, passionné de cryptos depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Commentaires

Une réponse à “Les monnaies classiques n’en ont plus pour longtemps : les stablecoins, la menace invisible ?


Romain
Très bon article, merci de ces précisions précieuses
Répondre · Il y a 2 ans

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour