Surveillez vos enfants ! Les gains des play-to-earn peuvent vous coûter cher !

Ready player one ! – On le sait tous, la fiscalité des cryptos est un mix entre un parcours du combattant et la lecture d’un livre de philosophie écrit en grec ancien. Avoir à déclarer ses gains en France peut vite donner la migraine. Entre le trading, les ventes de NFT, les giveaways possibles, et bien sûr les taxes, tout est très compliqué.

S.O.S parents en détresse (fiscale)

Et bien rassurez vous (ou pas), c’est la même chose en Australie ! Et un point, très à la mode en ce moment, soulève de vraies questions.
Comment déclarer les gains liés aux jeux ? (play-to-earn par exemple). Et plus particulièrement, ceux de ses enfants ?

Il y a quelques mois en arrière, les enfants pouvaient dépenser de l’argent (souvent le vôtre) pour des jeux. Aujourd’hui, ils peuvent en gagner, sans même que les parents n’en soient conscients.

Le concept de play to earn offre la possibilité aux joueurs de gagner des récompenses en cryptomonnaies

Lors d’une convention crypto en Australie la semaine passée, Adam Saville-Brown (responsable régional de la société de logiciels Koinly), a fait un constat. La majorité des gens ne se rendent pas compte que les revenus, générés par les jeux P2E, sont soumis à la fiscalité. Et ce, au même titre que des revenus liés au trading, à l’investissement ou à la vente de cryptos. Il donne en exemple le cas du père d’un petit garçon de neuf ans. Il joue à des jeux en play-to-earn et en fait des vidéos (lives, tutos) sur les réseaux sociaux.

« Les parents s’inquiétaient autrefois du fait que leurs enfants jouaient à des jeux comme GTA, avec violence […] mais les parents doivent maintenant être conscients d’un tout nouveau niveau de complexités fiscales. […] Le gamin de neuf ans exploite, jalonne, crée des vidéos Youtube et TikTok au point que son père a dû l’amener ici aujourd’hui parce qu’il génère beaucoup de revenus. »

Adam Saville-Brown

Et il ne faut pas prendre la situation à la légère. En Australie, si on joue à un jeu qui génère de l’argent et que l’on en tire un revenu, l’administration vous considère comme un « dirigeant d’une entreprise« . Ce qui peut vite amener à des complications assez sévères.

>> Kevin ! Pose ta manette et viens placer tes gains cryptos sur FTX (lien commercial) <<

Gains en Australie, USA, même combat !

Pour le chef des impôts de la société Koinly en Australie, Danny Talwar, les parents doivent faire très attention. « Si vous êtes un joueur professionnel, il est considéré que vous dirigiez une entreprise, vous serez donc traité selon de telles règles ».
Dans le cas du petit garçon, étant donné qu’il a un gain conséquent via le jeu ET via Youtube et sa communauté TikTok, il peut donc, malgré son jeune âge, avoir le statut de chef d’entreprise.
Danny Talwar prend en exemple le plus célèbre des jeux actuels, Axie Infinity. Celui-ci permet de générer des revenus mensuels. Et la situation se complique quand la personne est mineure.

Axie Infinity est le plus connu des play to earn

« Ajoutez l’autre problème des mineurs de moins de 18 ans, en jouant à des jeux pour gagner un revenu et créer de la valeur dans le jeu. Cela a un marché avec des conséquences imposables que les gens ne réalisent pas nécessairement. »

Danny Talwar

Dans le reste du monde, le problème est relativement identique.
Aux États-Unis par exemple, il y a une zone encore assez peu claire dans la manière de déclarer les gains liés aux jeux. Selon que les revenus soient en crypto (tokens du jeu par exemple), en NFT, en giveways, ou via du staking, le traitement (et donc l’imposition) seront différents.
Ainsi dans le cas d’une crypto, le gain est imposé comme un bien corporel. C’est donc l’impôt sur les plus-values qui s’applique. Cependant, si ce gain est lié à un jeu, la crypto est alors imposable comme un revenu classique.

Jouer est à la base un moyen de se détendre, se changer les idées et voyager dans un autre monde. Aujourd’hui, c’est également un moyen de gagner de l’argent et donc de voyager dans le domaine de la fiscalité. Cela peut vite devenir un réel cauchemar. Restez prudents, renseignez vous bien sur la manière de déclarer de potentiels gains afin d’éviter de vous retrouver au niveau 5 des galères fiscales.

Votre enfant passe du temps sur les play to earn ? Vous êtes inquiet pour sa santé et surtout pour le montant de votre revenu fiscal ? Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’échange crypto de référence FTX. De plus, vous bénéficiez de 8% d’intérêts composés avec FTX Earn (lien commercial, voir conditions sur site officiel).

Alain

Passionné d’informatique depuis toujours, je suis tombé dans la marmite crypto en 2019 et n’en suis pas ressorti depuis ! J’aime transmettre, former et vulgariser pour que chacun puisse se lancer et avancer dans cet écosystème vaste et passionnant.

Recevez un condensé d'information chaque jour