Tesla tourne le dos à Bitcoin, qui s’effondre de 10 000$ en quelques minutes

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

A quoi joue Tesla ? – Dans la nuit, un communiqué de presse relayé par le CEO et incarnation vivante de la marque de voitures électriques la plus valorisée du moment Elon Musk, informait le monde d'un retournement de situation digne d'un mauvais thriller technologique. Après avoir fait le buzz il y a à peine quelques semaines en annonçant vendre ses voitures en bitcoins, la firme annonce désormais faire machine arrière. Brusquement jugé “trop polluant”, Bitcoin est aujourd'hui conspué par ceux qui l'encensaient hier. Un triste rebondissement aux multiples victimes collatérales, le marché crypto ayant réagi particulièrement négativement à la nouvelle, Bitcoin perdant jusqu'à 10 000$ dans la nuit.

Le communiqué de l'incompréhension : Bitcoin persona non grata chez Tesla

Si après avoir surpris positivement l'ensemble de l'industrie en annonçant en mai dernier intégrer Bitcoin en tant que moyen de paiement pour acquérir ses véhicules, la marque automobile Tesla avait récemment été prise à écouler discrètement une fraction de son trésor de guerre (valorisé 1.5 milliard de dollar au moment de la vente), personne n'avait trouvé vraiment à redire, tant l'histoire d'amour entre Elon Musk et la création de Satoshi Nakamoto semblait vouloir s'inscrire dans le temps long.

Bien sûr, il furent nombreux ceux qui commençaient à s'inquiéter de voir le patron fantasque continuer en parallèle à assurer l'hyper-promotion, du Dogecoin, une cryptomonnaies pourtant “inutile” (et précisément conçue pour l'être) faisant passer le crypto-canidé de sympathique plaisanterie des bas-fonds du marketcap, à la 4 ème puissance de ce dernier, avec une capitalisation de 80 milliards de dollars au plus haut. Et après tout, l'opération ayant fait plusieurs centaines de néo-millionnaires, et même permis à certains banquiers de Goldman Sachs de démissionner bruyamment, tout semblait aller pour le mieux.

Et puis envoyer Dogecoin – littéralementsur la lune, même les esprits les plus stressés par l'évidente irrationalité ambiante finissait par y voir une forme de poésie éthérée…

Sauf que cette nuit, le business froid et implacable a repris brusquement ses droits, risquant fort de ramener tout le monde sur les plancher des vaches, laissant Thomas Pesquet assister impuissant au drame bien humain en train de s'écrire en lettres de sang sur les marchés terriens.

« Tesla suspend ses achat de véhicules à l'aide de BTC. Nous sommes préoccupés par la rapide augmentation de l'utilisation de carburants fossiles afin de procéder au minage de bitcoins, et tout particulièrement de charbon, bien pire encore. Les cryptomonnaies sont une bonne idée à de nombreux points de vue, et elles sont promises à un grand avenir. Mais le coût à payer ne doit pas en être écologique.

Tesla ne prévoit pas de vendre ses bitcoins et nous avons l'intention de les utiliser pour des transactions dès lors que le minage passera par une énergie plus durable. Nous sommes par ailleurs attentifs à toute autre cryptomonnaies dont l'utilisation ne dépasserait pas 1% de l'énergie nécessaire aux transactions BTC »

Communiqué de presse de Tesla

Tesla, donneur de leçon écologiste, une fable moderne ?

On se s'appesantira pas ici sur le fait que le mythe d'un Bitcoin “maxi-pollueur” est désormais largement battu en brèche et qu'il est désormais considéré qu'environ 75% de sa consommation électrique nécessaire au minage provient d'énergies dites propres et renouvelables.

Par ailleurs, on soulignera que même si l'époque est friande de gros titres un peu effrayants ou de comparaisons vides de sens, peu importe que Bitcoin consomme “autant que la Suède“, ou bientôt “plus que l'ensemble des Emirats Arabes Unis”.

En effet, outre que comparer des métriques incomparables est une insulte à l'intelligence des lecteurs et citoyens, on conviendra surtout que seul importe vraiement le ratio dépenses/utilités. Et en la matière, le Bitcoin fait plus que sa part et mérite probablement infiniment mieux que la simple réduction à sa dépense en électricité, comme si sa proposition de valeur était assimilable à celle d'un grille-pain ou d'une télévision.

Saviez-vous à ce propos qu'en 2010, selon des chiffres de l'Agence internationale de l'énergie, le simple mode “veille” des 160 millions de décodeurs de téléviseurs américains a gaspillé 18 TWh, soit l'équivalent de la consommation de l'Islande ? Quel sacrifice sur l'autel de l'écologie vous semble ainsi le plus pertinent ? Une remise en question de nos comportements et modes de sur-consommation globaux, ou la suppression de l'inédit outils de liberté et d'inclusion que Bitcoin incarne ?

Toute chose que n'ignore absolument pas Elon Musk bien évidemment. Il en convenait d'ailleurs, il y a encore une poignée de jours :

Elon Musk admettant que Bitcoin fonctionne essentiellement avec de l'énergie renouvelable

Enfin, voir Tesla s'ériger en parangon de vertu sur le front écologique est d'une ironie quasi-artistique. De la pollution induite par les quantités monstrueuses de terres rares nécessaires à la fabrication de ses millions de véhicules “propres”, aux dégâts environnementaux induits par les autres projets de l'homme le plus riche du monde (hyperloop, Space X…), Bitcoin n'est qu'une goutte d’huile perdue dans une flaque de cobalt et de lithium.

Flash krach de Bitcoin qui perd 10 000 dollars en quelques minutes

Au-delà de ces quelques considérations, Bitcoin et les crypto ont eu une nuit agitée, le BTC perdant jusqu'à 10 000 dollars dans l'heure qui a suivie l'annonce de Tesla. La première valeur du marketcap crypto se négocie au moment de la rédaction autour de 50 000 dollars.

Chute du cours de Bitcoin suite à l'annonce de Tesla

De manière traditionnelle, les altcoins ont suivi le mouvement, accusant souvent des pertes supérieures encore à celles encaissées par Bitcoin. C'est ainsi l'ensemble du marché crypto qui est dans la tourmente ce matin, perdant 250 milliards de dollars dans la nuit en chutant de 2600 à 2350 milliards.

Nul doute qu'un fort rebond est à prévoir dans les prochaines 24h, ce type de variations épidermiques étant portées par des mécaniques de FUD (Fear, uncertainty, doubt,) aux ressorts essentiellement psychologiques. Prudence cependant, la période n'est pas propice à des prises de décisions d'investissement irraisonnées. En revanche, la journée est probablement fort à propos pour annuler votre commande du dernier CyberTruck Tesla.

En guise de conclusion, reconnaissons une chose à Elon Musk et à Tesla : on ne devient pas l'homme le plus riche du monde et la marque automobile la plus puissante du marché sans la faculté de monter un plan solide, et la capacité à l'exécuter parfaitement. Faisons donc le pari qu'au-delà de l’apparente irrationalité des événements, des ambitions existent et suivent une stratégie millimétrée. Le communiqué mentionne la recherche par Tesla “de cryptomonnaies moins énergivores”. Nul doute que cette mention n'a rien d'innocent et pourrait laisser deviner des rebondissements futurs.

Auteur

Fier rédacteur en Chef du Journal du Coin j'apporte ma petite pierre à l'édifice financier global qui émerge sous nos yeux. Les insultes, scoops, propositions de sujets, demandes en mariage et autres corbeilles de fruits sont à livrer sur mes différents comptes sociaux. Vous pouvez également venir discuter sur le groupe FB associé à l'initiative Tahiti Cryptomonnaies

  1. Armand dit :

    Pas du tout d’accord avec le ton de votre article, le bitcoin a toujours été une absurdité au sens de l’écologie, surtout rendu à un niveau de dégradation tel que chaque effort compte.
    Et toutes les projections d’utilisation d’énergie pour faire tourner le bitcoin sont exponentielles. Quand on voit la quantité d’énergie utilisée pour une utilisation qui est encore marginale à l’échelle planétaire, à l’échelle des marchers boursiers mondiaux, on voit bien que ce n’est en pas un modèle viable..
    En plus vous parlez juste de la consommation de minage, mais aucune mention des matériaux et ressources nécessaires pour la construction et l’assemblage des millions de CG utilisées pour le minage, ni abordez vous la question du recyclage de tous ces composants lorsque la prochaine génération de mineurs sera sortie et aura rendue tous ces composants obsolètes.
    Je pense que les efforts devraient être concentrés sur d’autres modèles comme le proof of stake qui paraissent beaucoup plus viables à grande échelle.
    Même si l’aspect “écologie” de Tesla est très discutable, il n’en reste que c’est une bonne nouvelle

    • slashbin dit :

      Le proof of stake n’est pas une bonne manière de faire de la décentralisation :

      – concentration de richesse inéquitable
      – absence de sécurité : 30 % du réseau suffisent pour attaquer le proof of stake.

      Conclusion : Personne de censé ne souhaite du proof of stake

    • Djielo dit :

      Tout a fait d’accord avec Armand.
      Arrêtez donc de tirer sur l’ambulance… On en reparle dans quelques semaines quand vous allez vous gaver grâce à Must !
      A bon entendeur.

    • glarb dit :

      Et les machines à billet des banques classiques ? il faut du chanvre pour la papier , de l’encre et elles sont spéciales ( donc produits polluants ) .Du plastiques pour les rendre infalsifiable ( la bande qui se trouve au milieu des euros ) .Certains billet de banque sont même totalement en plastique suivant les pays .On ajoute ça au fait que les transaction bancaires classiques sont tout aussi énergivore que le bitcoin .

    • bgret dit :

      Donc concernant les jeux videos si je comprends bien la pollution ( ca consomme de l’energie aussi ) et le recyclage des composants ( les cg sont dépassées année apres année ) n’est pas un probleme ?

  2. […] de la cryptographie devient complètement fou. Alors que les alliés supposés de Bitcoin lui planter un poignard dans le dos (avec Elon Musk comme Brutus), de grandes institutions qui le méprisaient (comme BlackRock) ou qui […]

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER