Les arnaqueurs du Bitcoin au placard : une pyramide de Ponzi à 295 millions de $ s’effondre

Bitcoin pyramidal – Les arnaques et autres spams sont des faits qui deviennent, au fil des années, trop communs dans notre environnement cryptographique encore balbutiant. La SEC (Securities and Exchange Commission) ne sait d’ailleurs plus où donner de la tête et s’attache régulièrement à traduire en justice les constructeurs et autres architectes en arnaques qui bâtissent des pyramides de Ponzi, toujours aussi haute. Notre affaire du jour en est le douloureux exemple.

Une pyramide haute de 82 000 bitcoins

Nous l’apprenions fin de semaine dernière. La SEC a démoli une nouvelle pyramide de Ponzi, une vilaine arnaque aux cryptomonnaies qui aurait permis d’accumuler des bitcoins à travers le monde.

Ce sont 4 brigands qui ont réveillé le courroux du gendarme financier américain : le fondateur de la société Trade Coin Club, plateforme de trading crypto, et 3 personnes l’ayant aidé dans sa démarche. Ces derniers auraient, grâce à leur stratagème, levé 82 000 bitcoins (soit la coquette somme de 295 millions de dollars à l’époque) durant une période de deux ans en 2017, une belle époque pour le roi des cryptomonnaies.

Pyramide de ponzi et bitcoins

Les 100 000 investisseurs victimes ont été amadoués par des promesses de rendement quotidien de 0,35 % sur leurs investissements dans le roi des cryptomonnaies. Fidèle au stratagème de l’escroc américain de renom, M. Ponzi, les arnaqueurs ont alors payé les rendements des uns avec les investissements des autres.

>> Vous transpirez pour la sécurité de vos cryptos ? Profitez de 10 % offerts pour l’achat d’une clés Ledger Nano S ou Nano X (lien commercial) <<

Un Ponzi à 295 millions de dollars démantelé par la SEC

La SEC accuse donc M. Braga (à l’initiative de l’escroquerie) d’avoir utilisé l’argent des investisseurs pour payer copieusement J. Paradise, K. A. Taylor et J.Tetreault. Il n’a pas oublié de se payer lui-même, bien sûr, en bitcoins. Ils auraient ainsi reçu :

  • D.T. Braga : 8.396 BTC correspondant à 55 millions de dollars ;
  • Les 3 autres : 894 BTC.

Au-delà du fait que ces hommes aient un sens du partage très limité, leur acte est surtout un délit condamnable aux États-Unis. Ils ont violé plusieurs lois fédérales sur les valeurs mobilières. Les accusations sont nombreuses, il s’agit à la fois de la violation :

  • Des dispositions anti-fraude ;
  • D’enregistrement de valeurs mobilières ;
  • D’enregistrement de courtiers.

La SEC confirme donc ses envies de démolition, en abattant une nouvelle pyramide de Ponzi. Illustration d’un fléau de notre cher écosystème cryptographique, la démarche du gendarme financier n’est pas isolée. L’Europe confirmait, elle aussi, après la démolition lente de nos rêves de décentralisation, chasser les arnaques cryptos et les escroqueries sur ses terres.

Profitez des opportunités d’achat de cryptos à bas coût que nous offre le marché ! Et, pour sécuriser vos actifs, investissez dans une clé Ledger, leader mondial des wallets personnels. Pour préserver votre pouvoir d’achat, profitez d’une offre de 10 % sur votre ledger Nano S ou X (lien commercial).

Magali

De simple lectrice en 2017 à rédactrice depuis janvier 2022, j'allie maintenant l'écriture à mes connaissances à travers mes articles pour Le Journal du Coin. Mon seul but est celui de vous informer sur l'univers de demain : celui de la blockchain, des cryptomonnaies, des NFT et du metaverse. Persuadée que Bitcoin est une révolution, j'entends participer à la vulgarisation de notre écosystème.

Recevez un condensé d'information chaque jour