Scratchcard : Lightning Network, une nouvelle monétisation de la data ?

Trading du CoinTrading du Coin

Qui a dit que les cartes à gratter étaient has been ? – L’écosystème Lightning Network n’en finit plus de se développer. Ses ramifications continuent de s’étendre, tandis que certaines initiatives – comme la Lightning Torch – n’ont toujours pas vu leur flamme s’éteindre. C’est dans ce contexte bourgeonnant qu’un développeur français, Guillaume Verbal, lance Lightning Scratchcard, la version électrique des jeux de grattage de nos PMU d’antan.

La clôture électrique

Le site se présente simplement : n’importe qui peut soumettre un texte pour publication. Ce texte sera initialement présenté derrière un paywall, qui en empêche la lecture.

Pour pouvoir le découvrir, comme dans tout bon paywall, il faudra payer.

L’auteur doit préciser certaines conditions lors de la publication. En effet, dans Lightning Scratchard, c’est l’auteur qui est directement rétribué des sommes récoltées, même si pour l’heure ce versement est effectué manuellement par Guillaume Verbal.

L’auteur choisit donc un plafond à récolter (founding goal), ainsi que le nombre de lettres à révéler à chaque paiement. En fonction du plafond à récolter et du nombre de lettres, le site génère un prix au caractère.

C’est en effet la particularité de Lightning Scratchard : l’on ne découvre le fameux texte que lettre à lettre, possiblement satoshis par satoshis ! À chaque fois que quelqu’un paie, le texte se révèle pour tous.

Le processus est d’une simplicité déconcertante : vous vous connectez en liant votre compte Twitter, puis soumettez votre texte, de préférence fortement qualitatif. Par exemple, j’ai personnellement proposé le texte suivant, difficilement contestable et dont le titre est une référence à un des hashtags récents ayant agité la cryptosphère sur Twitter :

 

Vous cliquez tranquillement sur “Publish”, et le monde peut enfin découvrir votre prose !

Balancer mes précieux satoshis pour pouvoir briller en société ? Merveilleux !

Ce sont ainsi des contenus divers qui commencent à être disponibles librement sur Lightning Scratchcard. L’on y retrouve ainsi tout aussi bien des compilations de blagues de plus ou moins bon goût que des jeux d’argent où sont cachées des clés privées.

Un jeu d’enfant

C’est sur ce dernier point que nous allons nous arrêter un instant, car le principe de la carte à gratter prend alors tout son sens : c’est à celui qui grattera le plus vite que reviendront les satoshis supposément enfouis derrière le paywall !

Voyons ensemble par l’exemple comment jouer à Lightning Scratchcard.

Tout d’abord, choisissons proprement une carte qui nous promet monts et merveilles. Par exemple, celle-ci :

Let’s scratch and get fucking rich

Grattons ensuite patiemment lettre après lettre, jusqu’à arriver à découvrir l’intégralité du texte. Dans la vidéo ci-après, et par simplicité, nous avons utilisé le wallet custodial Blue Wallet. Rappelons qu’il présente le bénéfice de la simplicité d’installation, mais que les fonds que vous y transférez ne sont plus totalement à vous, mais simplement sous séquestre. Not your keys, not your bitcoins.

Dans l’immédiat, mettrons-nous la main sur les cinq dollars promis en description ?

How to get Lightning Powned

How to get Lightning Powned

Eh bien non ! Pas cette fois, camarades, puisque l’auteur dudit texte nous aura bien eu : aucun satoshis dans cette carte malgré son titre trompeur. Quand c’est trop beau pour être vrai, comme disait l’autre…

Au-delà de l’anecdote

Si le projet en soi n’est qu’une simple expérimentation pouvant par exemple faire penser au principe de Yalls.org (où des textes entiers sont révélés d’un coup), Guillaume Verbal nous a expliqué “plutôt miser sur l’aspect ludique et la gamification”.

Des nouveautés seraient à prévoir prochainement sur le site dans ce but, sur tout “un aspect plus social et communautaire dédié”.

Conquis par “l’aspect borderless de Bitcoin”, le développeur français expatrié a décidé de s’essayer au Lightning Network, dans le cadre d’une expérimentation plus large : bitcoin1212.me. Son but : “lancer douze startups Bitcoin en 12 mois”.

Lightning Scratchcard est donc le deuxième projet du développeur, le premier ayant été le Bitcoin Meat Club, permettant d’organiser des rencontres entre carnivores bitcoiners maximalistes.

Convaincu du “fort potentiel du Lightning Network en tant que solution de seconde couche”, Guillaume Verbal explique également réfléchir sur les liens entre l’internet actuel, l’impact de la publicité à grande échelle telle que nous la connaissons, et l’incitation continue à la collecte de plus en plus étendue de données personnelles qui sont ensuite revendues. Il conçoit donc les diverses expérimentations actuelles en lien avec Bitcoin et le Lightning Network comme autant de tentatives pour, peut-être, développer à terme de nouveaux modèles et un rapport différent à la monétisation de la donnée.

Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

Poster un Commentaire

avatar