Lightning Network : Blockstream publie c-lightning 0.7

Trading du CoinTrading du Coin

Depuis la version 0.6 sortie en juin 2018, l’équipe de développement de c-lightning annonce que 50 contributeurs du monde entier les ont aidé à travailler sur le projet. Cela a abouti aujourd’hui à la version 0.7 de cette implémentation du Lightning Network de Bitcoin (BTC).

Des plugins pour des nœuds Lightning personnalisés

Annoncée ce 1er mars sur le site de Blockstream, cette version 0.7 de c-lightning apporte diverses améliorations et nouveautés, dont principalement la prise en charge des plugins.

Ces plugins pourront être écrits en langages informatiques C, Go, et Python pour permettre aux développeurs d’étendre les capacités de c-lightning, et de lui apporter plus de personnalisation.

« (…) très tôt (…) nous avons pensé que, soit nous pourrions dire aux gens ce qu’ils peuvent faire et ne pas faire, soit nous pourrions décider de donner aux gens les outils et une voie pour développer les fonctionnalités qu’ils veulent. (…) en y ajoutant leur fonction préférée, les utilisateurs peuvent faire leur propre nœud Lightning, pour ainsi dire » Christian Decker, ingénieur chez Blockstream

Améliorations et corrections de c-lightning

Parmi les petites corrections de bugs et optimisations de cette version 0.7, on peut trouver le « Routeboost » qui permet d’envoyer et de recevoir des paiements par des canaux non publics. Ces canaux privés améliorent ainsi la confidentialité des transactions.

Les « Reproducible builds » permettent quant à eux de construire son propre build (de compiler sa version de c-lightning) et de vérifier qu’il est identique à ceux de Blockstream, mais aussi de s’assurer qu’il fonctionne sur plusieurs systèmes d’exploitation (Mac, Windows…).

Cette version 0.7 apporte également avec elle une amélioration de la gestion des fonds et une meilleure documentation (consultable ici), notamment sur la programmation des nouveaux plugins.

« Si vous pouvez écrire “hello world”, vous pouvez écrire un plugin pour c-lightning », Rusty Russell, ingénieur chez Blockstream

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici