Wired BTC

L’histoire des 13 BTC bloqués par le magazine Wired

Trading du CoinTrading du Coin

On entend souvent des histoires de clés privées perdues à jamais. On se souvient par exemple de la terrible histoire de James Howells, qui avait jeté par inadvertance un ordinateur comportant la clé d’un portefeuille contenant plus de 7 500 BTC (soit près de 55 millions d’euros au cours actuel).

Dans le même style, le magazine d’informations sur la technologie Wired s’était mis au mining courant 2013. Au cours d’un article un rien sarcastique, l’équipe testait un mining rig vendu par Butterfly Labs (une entreprise proposant du matériel de mining qui avait connu une fin désastreuse, se faisant fermer par la Federal Trade Comission).

Wired-mag btc

Malgré le fait que Wired soit considéré comme une pointure dans le monde de la technologie, le journal n’a pas fait preuve d’une bonne prescience. On se serait attendu à un peu plus d’engouement de leur part pour le bébé de Satoshi Nakamoto, au lieu de ça, l’article finit par qualifier Bitcoin « de concept abstrait. »

« Finalement, la réponse était évidente. La devise numérique la plus populaire au monde n’est vraiment rien de plus qu’une idée abstraite. Donc, nous détruisons les clés privées utilisées pour notre wallet Bitcoin. Cela laisse notre pile croissante de Bitcoin enfermée dans un coffre digital pour l’éternité – ou au moins jusqu’à ce que quelqu’un ne passe outre l’encryption SHA-256 qui le sécurise. » Extrait de l’article de Wired

L’adresse publique est révélée au sein de l’article, et on se rend effectivement compte que ce sont un peu plus de 13 BTC qui se trouvent dans ce wallet. Au cours actuel, cette somme est évaluée à environ 120 000 $. Rétrospectivement, c’était sans doute une erreur, non ?

Sources : Steemit || image from Shutterstock.com

découvrez nos
solutions de minage

PARTAGER
Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici