Julian Assange sera enfin fixé sur son sort ce 20 mai : extradition ou non vers les USA ?

Collectionnez les articles du JDC en NFT

Collecter cet article

Enfin un dénouement !? Julian Assange, le célèbre lanceur d’alerte de WikiLeaks, va être une nouvelle fois confronté ce lundi 20 mai à la justice britannique, qui tergiverse sur son sort au sujet d’une possible (et dramatique) extradition vers les États-Unis. En effet, avec 18 charges d’espionnage liées à ses révélations sur les crimes de guerre de l’armée US, Julian Assange pourrait ne plus revoir la lumière du jour s’il est envoyé de l’autre côté de l’Atlantique.

>> Acheter des cryptomonnaies tout en économisant 10 % de frais ? C'est sur Binance aujourd'hui à 13 heures <<
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Mise à jour : entre la rédaction et la publication de cet article, la décision judiciaire est tombée. Julian Assange pourra bel et bien faire appel contre son extradition aux États-Unis. Le combat pour sa libération continue.

L’extradition de Julian Assange aux États-Unis se décide aujourd’hui  

Après des années bloquées à l’intérieur de l’ambassade de l’Équateur à Londres, Julian Assange a finalement été violemment arrêté par les autorités britanniques en avril 2019. Depuis plus de 5 ans désormais, il attend de connaître son sort dans une prison de haute sécurité de triste réputation, puisque surnommée la « Guantanamo britannique ».

Ce calvaire a toutefois une petite chance d’évoluer positivement ce 20 mai 2024. En effet, dans quelques heures, la Haute Cour de justice britannique doit se prononcer sur la demande de Julian Assange de faire appel de son extradition vers les USA.

Selon une publication de la BBC, la femme du lanceur d’alerte, Stella Assange, explique que son mari est soumis à une « énorme pression » en attendant le jugement de ce jour « décisif » :

« Il a littéralement dénoncé des crimes de guerre. (…) Cette affaire est la revanche de ce pays contre la transparence et la responsabilité. »

Stella Assange

Si les avocats représentant les États-Unis prétendent que le lanceur d’alertes n’encourt pas la peine de mort s’il est extradé, une fois arrivé sur le sol US : personne ni aucun pays au monde ne pourra empêcher l’ajout de « nouvelles » charges pouvant entraîner la peine capitale. Dès 2010-2011, Julian Assange a été un des premiers à réaliser l’incroyable résistance à la censure de Bitcoin (BTC), puisque tous les moyens financiers centralisés de Wikileaks (comptes et cartes bancaires) avaient été bloqués sur ordre des États-Unis.

Pour faire le plein de cryptos, rendez-vous sur Binance, le leader des exchanges. Vous y trouverez toutes les cryptomonnaies les plus connues, ainsi que les projets novateurs présentés sur leur launchpool. Grâce à ce lien affilié, bénéficiez de 10 % de remise sur vos frais de trading et soutenez le travail du JdC
<strong>Inscrivez-vous sur Binance</strong>
Inscrivez-vous sur Binance

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour