Hebdo Crypto #91 – les actualités de la semaine des cryptomonnaies

Trading du CoinTrading du Coin

L’actualité concernant Bitcoin et les cryptomonnaies est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l’Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

🔬 L’immanquable du coin

Pour l’immanquable de cette semaine, nous allons nous pencher sur l’article de Morgan Crise du coronavirus et monnaie magique des banques centrales. Dans cet article il revient sur la crise économique causée par le coronavirus. Entre antécédents économiques et les actions mis en place par les gouvernements, vous saurez tout de l’état de l’économie mondiale. 

Crise et monnaie magique - helicopter drop

Des bases fébriles

L’année dernière, un séisme avait fait trembler le monde financier : les banques américaines n’avaient plus d’argent disponible pour leurs opérations quotidiennes. Le système financier était à court de liquidités, c’est ce que l’on a nommé la crise du repo.

Repo est la contraction de repurchase agreement. Concrètement, les repos sont des emprunts à court terme pour les courtiers en actifs financiers négociables – principalement des obligations d’État. Le courtier vend des obligations d’État aux investisseurs, pour les racheter le lendemain à un prix légèrement supérieur : la différence constitue le taux d’intérêt journalier, l’overnight repo rate. Il s’agit d’un instrument capital pour le système, puisque ce marché interbancaire permet aux institutions financières d’obtenir des liquidités pour leur opérations quotidiennes.

Ajoutons à cela une crise des liquidités

Ce qu’a mis en lumière la crise du marché repo est assez inquiétant. Premièrement, les banques manquaient tellement de liquidités qu’elles étaient prêtes à en obtenir via un taux d’intérêt incroyablement élevé de 10%.

Deuxièmement, les actifs que constituent les bons du Trésor américain ne seraient pas tout à fait “sans risque”. Et pour cause, sans parler de la solvabilité de l’État américain, ils sont possédés par plusieurs entités à la fois. Oui, vous avez bien lu : le Fonds monétaire international estime qu’en 2018, le même collatéral a été réutilisé 2,2 fois (le propriétaire original et 2,2 autres parties sont convaincues qu’elles possèdent le même actif).

Cela nous donne une bonne crise

Cela signifie tout simplement que si les banques peuvent paraître solvables indépendamment les unes des autres, l’ensemble du système ne l’est pas.

La Fed est le prêteur de dernier recours pour les banques, et intervient également sur le marché des actions, sur le marché monétaire, et ainsi de suite. L’économie américaine toute entière est dépendante du bon vouloir de la Réserve fédérale, et par extension, la finance internationale.

La Réserve fédérale a donc créé une bulle sur de nombreux marchés en les gavant de dollars, et cela s’est aggravé après la crise dite “des subprimes” de 2008. La situation précaire du système financier globalisé ne date pas d’hier, et la pandémie de Covid-19 n’est qu’un prétexte à son éclatement.

🗞 L’actualité en bref

Premières images du partenariat entre la Bakkt et Starbucks, qui permettrait de payer ses cafés en BTC. L’application devrait être mise en ligne courant été 2020.

Le géant du matériel de minage, Bitmain a vendu ses nouveaux S19 en seulement 24h. Malheureusement pour les heureux acquéreurs, les machines ne seront envoyées qu’au moment du halving du Bitcoin entre le 11 et le 20 mai prochain.

Les États-Unis et la Chine avancent tous deux sur leur projet de cryptomonnaie étatique. Du côté chinois, il semblerait que Alipay la filiale du géant Alibaba soit de la partie.

La débâcle continue pour la cryptomonnaie de Telegram. Son ICO a été jugée illégale par la justice américaine, ce qui pourrait forcer l’entreprise à rembourser l’ensemble des investisseurs.

Les spécifications d’Ethereum 2.0 ont passé un audit dont le résultat est principalement positif.

Binance est sur tous les fronts. L’échange vient d’annoncer qu’il allait étendre son offre avec une carte de crédit crypto. Pour l’instant seule une carte virtuelle est disponible en bêta et les cartes physiques seront “bientôt disponibles”.

Cette semaine nous retrouvons notre mineur préféré, Monsieur-TK dans une vidéo de présentation de NiceHash, la plateforme qui vous fait miner la cryptomonnaie la plus rentable.

📊 Les 4 métriques de la semaine

958 001 TFLOPS, c’est la puissance informatique qu’a réussis à réunir [email protected] auprès des mineurs de cryptomonnaie. Cette puissance est utilisée dans la recherche d’un remède contre le coronavirus.

1 milliard de dollars, c’est le montant en stablecoins détenus par la plateforme d’échange Binance. Cette hausse est notamment due à la conversion massive vers les stablecoins en ces temps de volatilité pour les marchés.

1 400 000 XRP, c’est la somme qui a été dérobée par une fausse extension Ledger Live pour navigateur. Cette version vérolée de l’extension collectait les phrases mnémoniques des utilisateurs pour ensuite dérober les fonds.

15%, c’est la chute historique qu’a connue la difficulté du Bitcoin cette semaine. Cette baisse traduit l’arrêt massif de machine de minage, suite à la chute du cours du Bitcoin.

Évolution de la difficulté dans le temps.

✉️ Le tweet de la semaine

Le tweet de la semaine revient à @VitalikButerin qui propose une liste d’applications décentralisées qu’Ethereum n’avait pas lors du bullrun de 2017. Parmi eux, échange décentralisé, solution d’anonymat ou encore market marker, tant d’applications qui font la richesse de l’écosystème Ethereum.

Bonne semaine sur le Journal du Coin !

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1 COMMENTAIRE

  1. Dire que le couronna virus est la cause ultime de cette crise financière, est tous simplement faux. Il n’est que le révélateur et/ou accélérateur d’une crise qui couve depuis longtemps. Ne pas l’admettre ou tronquer cette réalité est inquiétant de la part d’un journal d’information et mets à mes yeux la fiabilité de vos informations à la corbeille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici