Google Scholar : Bitcoin mentionné plus de 14 000 fois en 2019

Bitcoin, la formation continue à l’état brut – La nouvelle pourra faire sourire à l’occasion, mais certains diront qu’elle est plus qu’un symptôme : Bitcoin est de plus en plus cité dans des travaux de recherche scientifique, et c’est une bonne chose.

Scholar goes up, Orange Coin good

C’est à Jameson Lopp que l’on doit la mise en lumière de ce nouveau « record » bitcoinesque : le CTO de la société CasaHODL a en effet souligné sur Twitter que le nombre de papiers académiques et de recherche universitaire dédiés à Bitcoin était en constante augmentation.

Selon lui, si « seulement » 83 articles scientifiques concernaient Bitcoin en 2009, on en compterait aujourd’hui plus de 13 700 selon un décompte obtenu à partir de l’outil de recherche Google Scholar.

Des contenus divers et variés

Pour autant, au-delà du record, il sera intéressant de noter la multiplicité des contenus concernés. Rappelons ainsi que tous les points de vue sont représentés dans ce corpus grandissant de productions.

Se côtoieront donc aussi bien les fameuses études de Messieurs John M. Griffin et Amin Sham censées démontrer la « manipulation » constante du prix de Bitcoin à l’aide d’USDT, certains écrits peu tendres de la « Banque des banques centrales » envers le roi des cryptomonnaies… ou bien, au contraire, des preuves de la solidité mathématique du protocole, comme celles présentées par Cyril Grunspan (ESILV) et Ricardo Pérez-Marco (CNRS) dans leurs publications successives.

Quoi qu’il en soit, la tendance de fond semble amenée à se poursuivre : oui, Bitcoin intéresse, parfois même il fascine. Sa nature décentralisée et l’ordre naissant de son désordre apparent sont autant de raisons de se pencher sur cet ovni cryptomonétaire, et les chercheurs de par le monde ne s’y trompent pas.  Qu’il divise, en soi, n’est que justice : après tout, la question de savoir ce qu’est exactement Bitcoin et ce qu’il représente n’est que question d’interprétation.

Grégory Guittard

CEO et directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Commentaires

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.


Recevez un condensé d'information chaque jour