GMO Group paiera ses salariés en… bitcoin !

Trading du CoinTrading du Coin

D’après un sondage, une grande majorité des japonais connaissent l’existence et l’utilité du bitcoin. De son côté, la monnaie numérique poursuit son ascension au pays du soleil levant, en devenant cette fois-ci un moyen de règlement des salaires au sein d’une entreprise locale.

Un système de salaire numérique

La société japonaise GMO Group vient de faire une annonce des plus impressionnantes : elle prévoit prochainement de payer le salaire de ces employés en bitcoin. Les employés du groupe auront donc prochainement la possibilité de recevoir leur paie (ou plutôt une partie) en bitcoin au lieu du yen. Ce mode de paiement en cryptomonnaie sera au début destiné à ceux qui travaillent au niveau de la branche GMO Internet Co. Ltd, avant de s’étendre au fur et à mesure à l’entreprise toute entière.

D’après la société, le but de cette initiative est de contribuer au développement des cryptomonnaies, en les promouvant en premier lieu de l’intérieur, c’est-à-dire au sein même du groupe. Ainsi, à partir du mois de février prochain, près de 4 700 employés à temps plein recevront une partie de leurs paies en bitcoin, un paiement bitcoin compris entre 10 000 yens (environ 88 dollars) et 100 000 yens (environ 881 dollars).

La société a précisé que le taux de change utilisé pour le paiement sera celui de la bourse propre à l’entreprise, GMO Coins. Selon Nikkei, les employés qui sont inscrits chez GMO Coins auront le privilège de recevoir leur salaire en bitcoin sur leurs comptes sans retard, c’est-à-dire le jour même de la paye classique.

Une activité minière en préparation

Pour rappel, le géant japonais de l’internet a lancé sa filiale d’échanges de cryptomonnaies GMO Coins en mai dernier, sachant qu’elle possède déjà l’un des plus grands courtiers forex du monde, GMO Click. Mais GMO Group ne pense pas s’arrêter là et prévoit même de se lancer dans l’exploitation minière.

La société nipponne compte même dépenser plus de 10 milliards de yens pour la construction de sa propre ferme de minage. Cette somme colossale sera également utilisée pour la recherche et le développement de puces minières de différentes tailles (3,5 nm, 5 nm et 7 nm), une activité qui débutera en début d’année 2018.

Sources : News.bitcoin ; Financemagnates

PARTAGER
Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

4 Commentaires

  1. […] Il faut dire que GMO n’hésite pas à investir les moyens nécessaires au fonctionnement de son pôle de minage de cryptomonnaies. D’après CoinSpeaker, le groupe avait injecté en septembre 2017 près de 320 millions de dollars dans la recherche et le développement de ce nouveau processeur ASIC. Le groupe basé à Tokyo avait également fait parler de lui à cette époque, en annonçant qu’il allait payer ses employés directement en bitcoins. […]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.