Crypto-transactions interdites ? L’UE prête à durcir ses sanctions contre la Russie

Bitcoin attaqué comme jamais – La guerre entre la Russie et l’Ukraine précipite la volonté des instances européennes de mettre sous extrême surveillance Bitcoin (BTC) et les cryptomonnaies. Après un premier compte-rendu à chaud où Bruno Le Maire annonçait que l’UE va « prendre des mesures » contre les cryptos et la Russie, nous en apprenons désormais plus sur les sanctions portées par les ministres des Finances français et allemand.

Bruno Le Maire « flexible et mobilisé » sur les sanctions anti-russes

Dès le 25 février 2022, lendemain du début du conflit russo-ukrainien, la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, sonnait la charge contre Bitcoin et les crypto-actifs, au nom des sanctions contre Vladimir Poutine.

Ce mercredi 2 mars, les différents ministres des Finances de l’Union européenne se sont rencontrés pour discuter de cette nouvelle crise, et nos chers cryptomonnaies faisaient partie des cibles discutées.

Comme le relate notamment Cointelegraph, le ministre des Finances de la France, Bruno Le Maire, a été parmi les plus virulents. Pour éviter tout contournement des sanctions financières, et comme nous l’évoquions dans notre précédent article, des mesures sur les crypto-actifs ont été prises, et en voilà un détail :

« Nous ferons le point quotidiennement sur la mise en œuvre de ces sanctions, sur leur efficacité et sur les mesures complémentaires qui pourraient être nécessaires. En matière de sanctions économiques et financières, nous voulons rester flexibles et mobilisés. »

Bruno Le Maire, ministre français des Finances
Bruno Le Maire souhaite faire appliquer des mesures coercitives quant à l'usage du Bitcoin et des cryptomonnaies.
Bruno Le Maire, ministre français des Finances

>> Protégez-vous des incertitudes liées à la régulation grâce au fonds IML de Invictus Capital (lien affilié) <<

Le ministre des Finances allemand veut prévenir toute « mauvaise » utilisation des cryptos

Lors de cette même conférence, le ministre des Finances de l’Allemagne, Christian Lindner, a fait écho aux propos de son homologue français, en citant nommément les cryptomonnaies comme échappatoire à contrôler/bloquer des dirigeants et institutions russes.

« Nous allons intensifier la pression si les dirigeants russes ne changent pas de cap (…) Nous devrions également prendre des mesures pour empêcher les personnes et les institutions répertoriées de se reporter sur des crypto-actifs non réglementés. »

Christian Lindner, ministre allemand des Finances
Christian Lindner souhaite bloquer l'utilisation des cryptomonnaies par les autorités russes.
Christian Lindner, ministre allemand des Finances

C’est également à l’issue de cette rencontre du 2 mars que les 27 ministres des Finances de l’UE ont annoncé la coupure du réseau centralisé de virements SWIFT pour 7 grandes banques russes.

Malgré l’importance des sanctions économiques prises contre la Russie, il y a de fortes chances que l’utilisation des cryptos pour les contourner soit fortement exagérée, voire carrément fantasmée. En effet, l’économie du pays de Vladimir Poutine se tourne depuis plusieurs années vers l’Asie et la Chine, et cette dernière récupère pratiquement tout ce qui est bloqué du côté européen (gaz, céréales, transactions financières…).

Un peu comme la géopolitique, la crypto est parfois complexe à appréhender. Faites le choix de la tranquillité et découvrez les fonds indiciels d’Invictus Capital ! Le C10 Hedged facilite l’adoption des particuliers en regroupant les 10 cryptomonnaies les plus capitalisées en 1 unique token. Qu’attendez vous pour vous inscrire ? (lien affilié)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour