Bitconnect : le régulateur Texan ordonne à Bitconnect de cesser immédiatement ses activités

Trading du CoinTrading du Coin

En novembre dernier, on vous parlait de la plus grosse pyramide de Ponzi de tous les temps, à savoir Bitconnect. Eh bien, cette société jugée par beaucoup comme une arnaque est touchée par une ordonnance de cessation d’urgence.

La fin de Bitconnect ?

Le fameux Ponzi cryptographique ne cesse d’attirer de nombreux investisseurs dans ses filets, et cela, malgré les nombreux avertissements émanant d’experts en cryptomonnaie. Aujourd’hui, Bitconnect est à nouveau pointé du doigt. Mais cette fois-ci, la mystérieuse société est contrainte d’arrêter toutes ses opérations à cause d’une ordonnance signée par le Texas Securities Commissionner (TSC).

Cet « ordre de cessation » a été divulgué publiquement par l’intermédiaire d’un communiqué de presse t :

« Le Texas Securities Commissioner a introduit une ordonnance de cessation et de désistement d’urgence pour stopper les multiples programmes d’investissement exploités par Bitconnect, une société étrangère qui revendique une part de marché de 4,1 milliards de dollars pour ses pièces en cryptomonnaie. »

Les explications du régulateur du Texas

Pour justifier sa décision, le TSC a expliqué que :

« BitConnect n’a révélé pratiquement rien sur ses principes, sa situation financière ou ses stratégies pour générer des bénéfices pour les investisseurs. Il n’a pas non plus fourni d’adresse physique en Angleterre. »

Le régulateur du Texas a également profité du communiqué pour détailler le mode opératoire de Bitconnect pour trouver des clients :

« Bitconnect sollicite des investisseurs pour des programmes basés sur la cryptomonnaie qui, selon la société, produiront des rendements annuels de 100% ou plus… La société exige que les particuliers utilisent Bitcoin, une cryptomonnaie plus établie, pour investir dans divers programmes Bitconnect. Dans un investissement appelé le programme de prêt Bitconnect, les investisseurs achètent des pièces de monnaie Bitconnect, qui sont fournies à un “Bitconnect Trading Bot” pour générer des rendements aussi élevés que 40% par mois. »

Les avis des experts en Bitcoin

Andreas Antonopoulos, figure de la communauté Bitcoin, a été le premier à conseiller les bitcoinners de se méfier de Bitconect, suivi d’Erik Voorhees. Ce dernier qui est un autre grand spécialiste de la monnaie numérique n’a pas hésité à dire à ses fans que « Bitconnect est une arnaque » tout en les exhortant de s’en éloigner, tout cela via Twitter.

Quant à Jameson Lopp, le célèbre ingénieur Bitcoin, il a donné son avis sur Bitcoinect avec plus de diplomatie que les autres, en tweetant :

« J’ai eu plus de questions à propos de @bitconnect – pour autant que je sache, c’est une arnaque. Si vous ne me croyez pas, il suffit de comparer leur feuille de route 2017 (maintenant supprimée) à l’activité de leur dépôt GitHub. »

Cependant, sachant que Bitconnect est basé en Angleterre, on ignore précisément si cette interdiction touche uniquement les utilisateurs résidents au Texas ou bien tous les clients de la société sans exception. Quant à l’équipe du « Ponzi » Bitconnect qui a peur des interviews, est-ce qu’elle va cette fois-ci réagir ? Affaire à suivre…

Sources : News.bitcoin ; Cointelegraph

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
trackback

[…] Le Texas exigeait il y a une semaine de Bitconnect d’interrompre toutes ses activités sur son territoire. C’est désormais à l’État de Caroline du Nord de suivre la même route, en émettant une ordonnance de cessation et d’abstention (cease and desist). […]

trackback

[…] avons reçu deux lettres de cessation et d’abstention, l’une du Texas State Securities Board et l’autre de la North Carolina Secretary of State Securities Division. Ces décisions sont […]

trackback

[…] avons reçu deux lettres de cessation et d’abstention, l’une du Texas State Securities Board et l’autre de la North Carolina Secretary of State Securities Division. Ces décisions sont […]

trackback

[…] semblent prendre leurs missions au sérieux. C’est le cas du régulateur Texan qui, après avoir participé au démantèlement de Bitconnect, s’attaque à un nouveau crypto-cancrelat, le […]

trackback

[…] régulateurs Texans avaient déjà atteint la notoriété publique après avoir publié une ordonnance obligeant BitConnect a cesser toutes ses activités dans l’État. Cette ordonnance a du avoir un certain impact sur la plus célèbre des crypto-pyramides de Ponzi, […]