Bitcoin : Human Rights Foundation offre 5 BTC pour aider au développement de la blockchain

Bitcoin fix it ! – Au cours des deux dernières années, HRF a alloué plus de 1,2 million de dollars de subventions à plus de 30 développeurs et éducateurs à travers le monde. Le cycle du deuxième trimestre 2022 se concentre sur les projets liés au Bitcoin. Il concerne le développement de logiciels et de communautés, la conception, la traduction et la surveillance. La Human Rights Foundation attribuera un total de 5 BTC lors de la dernière série de dons de son Bitcoin Development Fund.

Les développeurs Bitcoin et Lighting à l’honneur

L’Africa Bitcoin Conference recevra le plus gros cadeau : 1 BTC. Les 100 millions de satoshis aideront à soutenir les développeurs et les éducateurs Bitcoin du continent. Ils pourront ainsi présenter de nouvelles idées et organiser des événements de réseautage et des discussions avec les entreprises locales.

La première grande conférence Bitcoin à avoir lieu en Afrique depuis 2019 sera organisée grâce à ce don. Une équipe dirigée par l’avocate togolaise des droits de l’homme Farida Nabourema et l’ingénieur sénégalais Fodé Diop s’occupera de l’organisation.

Alors que seul ce projet recevra un bitcoin complet, plusieurs initiatives seront soutenues avec un demi BTC. Le développeur vénézuélien de Bitcoin, Francisco Calderon recevra 50 millions de satoshis pour continuer à travailler sur lnp2pbot. Ce projet est un bot peer-to-peer (P2P) pour Telegram qui permet aux utilisateurs d’échanger des BTC en utilisant le Lightning Network.

Le Lightning Network de Bitcoin sortira gagnant du fonds de développement de Human Rights Foundation.

Dans une autre subvention liée au réseau Lightning, le chercheur Rene Pickhardt recevra le même montant pour son travail open source. Il est en effet un développeur chevronné sur le réseau de deuxième couche de Bitcoin. Pickhardt a été un contributeur important du réseau Lightning. Il a œuvré pour l’éducation, la recherche et l’identification des failles de sécurité. Ce financement soutiendra son dévouement continu dans l’écosystème.

Ruben Somsen et Dhruv Mehta recevront également ensemble 50 millions de satoshis pour leur travail sur les spacechains. Une spacechain est une sidechain Bitcoin. Tout utilisateur peut y concourir pour ajouter un hachage dans le récent bloc statechain au sein d’une transaction dans la blockchain Bitcoin. Le travail de Somsen et Mehta constitue la base d’un cadre qui permet à quiconque de créer sa propre spacechain.

>> Trader du Bitcoin et des cryptomonnaies sans vous ruiner ça vous tente ? AscendEX vous ouvre les bras (lien affilié) << 

Mais pas que…

En plus des développeurs, les médias recevront également un financement. HRF s’associera à Paxful pour offrir à trois médias du monde entier un demi BTC chacun. Le but ? Les aider à étendre leur couverture de l’adoption du Bitcoin et de la cryptomonnaie. La montée en puissance de la monnaie numérique de la banque centrale (MNBC) et du ciblage gouvernemental des dissidents via le système bancaire sera aussi à l’honneur. Les destinataires incluent El Toque de Cuba, The Daily Maverick d’Afrique du Sud et Democratic Voice of Burma du Myanmar.

Le dernier destinataire de 0,5 BTC sera Netblocks. HRF a déclaré qu’il financerait le moniteur Internet mondial pour étudier l’impact des restrictions gouvernementales sur le protocole Bitcoin. Cela servira aussi à développer les mécanismes environnants qui facilitent l’accès à la monnaie numérique. La subvention vise à aider Netblocks à continuer à travailler à l’intersection des droits numériques, de la cybersécurité et de la gouvernance d’Internet. Ainsi, Netblocks pourra développer ses recherches et rapports d’intérêt public pour couvrir les menaces émergentes à la connectivité. En effet, ces dernières ont un impact majeur sur le réseau mondial Bitcoin.

L'aide de Human Rights Foundation va être bénéfique pour Bitcoin et les crypto-monnaies.

Paulo Sacramento, quant à lui, recevra un quart de BTC pour travailler sur le Bitcoin Design Guide. Ce projet vise à rendre les applications Bitcoin plus intuitives et accessibles. Sacramento mettra à jour la page « Apprendre à connaître vos utilisateurs » du guide.

Enfin, Bitcoin Pakistan recevra aussi 0,25 BTC pour contribuer à accroître la disponibilité du contenu et des ressources Bitcoin en langue ourdou. Parlée par plus de 60 millions de personnes dans le monde, cette langue est l’une des 20 premières langues mondiales. Au Pakistan, les chiffres sur les cryptomonnaies sont tellement importants, que des institutions pressent les organes compétents à les réguler.

Les initiatives pour étendre l’adoption de Bitcoin dans le monde se multiplient. De votre côté, prenez le train pendant qu’il en est encore temps et foncez vous inscrire sur AscendEX ! Vos frais de trading seront réduits de 10% (lien affilié, voir conditions sur site)

Lipucciu

Tombé sous le charme depuis 2017, je suis passionné par la blockchain et les cryptomonnaies. Éternel curieux, j’étudie sans cesse cet écosystème futuriste et éprouve un grand plaisir à partager mes connaissances et fascinantes découvertes.

Recevez un condensé d'information chaque jour