Banque de France : le Bitcoin n’est pas une monnaie

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que le Bitcoin a atteint pour la première fois la barre des 11 000 $ cette semaine, la Banque de France alerte sur son caractère spéculatif.

Les inquiétudes de la Banque de France

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a souligné vendredi lors d’une conférence à Pékin le caractère spéculatif du Bitcoin. Il a également contesté l’affirmation selon laquelle Bitcoin serait une monnaie :

“Il ne doit pas y avoir d’ambiguïté : le Bitcoin n’est en rien une monnaie, ou même une cryptomonnaie. (…) C’est un actif spéculatif. Sa valeur et sa forte volatilité n’ont aucune base économique et il n’est la responsabilité de personne. La Banque de France rappelle à ceux qui investissent dans le Bitcoin qu’ils le font à leurs propres risques.” François Villeroy de Galhau

Des inquiétudes partagées

Les commentaires de F. Villeroy font écho à ceux du vice-président de la Banque centrale européenne, Vitor Constancio, qui avait déclaré :

“Les investisseurs achetant des Bitcoin à un prix aussi élevé prennent d’importants risques.” Vitor Constancio

Ces déclarations interviennent dans un contexte médiatique particulier pour le Bitcoin. En effet, il a atteint les 11 000 $ avant de redescendre rapidement sous la barre des 10 000 $. Cette variation de plus de 15% du prix du Bitcoin alimente les inquiétudes quant à sa volatilité. Le PDG Goldman Sachs Lloyd Blankfein a lui aussi commenté sur la volatilité du Bitcoin en tenant un discours similaire :

“Un actif qui fluctue à la hausse ou à la baisse de 20% par jour ne se comporte pas comme une monnaie, ni comme une valeur sûre.” Lloyd Blankfein

Ces déclarations interviennent alors qu’aux États-Unis, l’autorité de régulation des marchés vient d’autoriser le CME Group et la CBOE à lancer des contrats portant sur des bitcoins. De plus, la Banque de France, comme plusieurs autres, s’intéresse de près au protocole blockchain et a même lancé un laboratoire d’innovation BlockchainPartner afin de collaborer avec les start-ups travaillant sur ce protocole.

Atteignant un nouveau record  cette semaine, le Bitcoin a progressé 1 300 % depuis le début de l’année. Un rendement astronomique par rapport à l’indice boursier français CAC 40 qui a progressé de seulement 18 % sur la même période.

Recevez tous les matins un résumé de l’actualité des dernières 24h du monde des cryptomonnaies.

Abonnez-vous sur YouTube : Journalducoin
Ajoutez-nous sur Twitter : @lejournalducoin
Upvotez-nous sur Steemit : @Journalducoin
Suivez-nous sur Facebook : @lejournalducoin

Sources : CoinDesk

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offerts), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Juriste spécialisé en droit des affaires, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Bitcoin Facile
Invité

Donc si je comprends bien, c’est une bonne nouvelle pour nous. Ca veut dire qu’il n’y aura pas de régulation pour le moment.

al rocket
Invité
al rocket

Tout est prevu au niveau des impots depuis 2014 http://bofip.impots.gouv.fr/bofip/9515-PGP
Benefice a rentrer dans BNC ou BIC

Bitcoin Facile
Invité

Oui je le sais bien, mais ça n’a rien à voir avec la régulation.

Cela veut dire que pour le moment ils ne vont pas restreindre l’accès et l’utilisation des cryptos.

Julien Oona
Invité
Julien Oona

rien de nouveau, ils se protègent :°)

trackback

[…] attend donc les réactions des banques et institutions financières face à ces diverses déclarations concernant cette menace d’obsolescence qu’engendrent les […]