pub

Hebdo Crypto #13 – Que s’est-il passé cette semaine dans le monde des cryptomonnaies ?

Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

L’actualité concernant les cryptomonnaies et les protocoles blockchain est en ébullition constante. Il peut arriver que des informations capitales se perdent dans le flux informatif quotidien, et que vous passiez à côté des points importants.

Ce format est là pour y remédier : chaque dimanche, nous revenons sur l’actualité de la semaine passée dans l'Hebdo Crypto, afin de récapituler les informations importantes et vous tenir informés de l’état du monde des cryptomonnaies.

Les immanquables du coin

Les immanquables du coin de cette semaine sont liés à ceux de la semaine précédente. C’est encore de Sami dont nous parlons et de son interview de Roger Ver.

Roger Ver, fondateur de Bitcoin.com

La première partie de cette rencontre était principalement basée sur le background de Ver, la deuxième partie se focalise sur sa philosophie à travers son point de vue sur le progrès, les États-Unis, la politique en général ainsi que sa vision de Bitcoin Cash.

En tant qu’ancien citoyen américain, que penses-tu de ta précédente patrie ?

« Les États-Unis, c’est aussi un empire ivre de domination, imposant ses valeurs par la violence, les sanctions économiques et la terreur. […]  Il est inconcevable d’emprunter une direction politique opposée à celle des États-Unis aujourd’hui, dans le monde occidental. »

Est-ce que l’expression « Satoshi’s Vision » a du sens pour toi ?

« Je pense que sa vision a été clairement énoncée dans les premières pages du Whitepaper de Bitcoin. Un système de monnaie électronique fonctionnant de pair à pair.
C’est ce qui m’a séduit dans les premiers jours et m’attire toujours aujourd’hui. »

La troisième et dernière partie de cette interview, quant à elle, est axée sur Bitcoin Cash (BCH), les perspectives d’avenir de la cryptomonnaie et enfin la réaction de Roger Ver face à l'opinion publique agressive et insultante.

Quel est le plan de BCH pour tenir tête à cette concurrence émergente ?

«Tout simplement, l’effet de réseau. Bitcoin Cash est la quatrième plus grande devise du marché, avec une quantité impressionnante de portefeuilles et de marchands la supportant. […] BCH fonctionne aujourd’hui très bien, les frais sont ridiculement faibles et les transactions suffisamment rapides, je m’en contente. »

Bon nombre de gens furieux te considèrent comme un vendu, un escroc, un homme de mal. Comment réagis-tu à ça ?

« Je n’ai pas abandonné Bitcoin, c’est Bitcoin qui a cessé d’être ce qu’il est, je reviens toujours à ce point-là. J’ai fait une vidéo sur YouTube, où j’explique pourquoi je pense que Bitcoin Cash est l’authentique Bitcoin, et pourquoi Bitcoin Core n’est plus ce qu’il était. J’ai usé de beaucoup d’arguments pour défendre ma thèse. En retour, j’ai reçu un lot d’insultes et d’accusations, exemptes d’arguments. »

L’actualité en bref

▶ Coinbase souhaite lancer un ETF crypto, et pour ce faire s’associer avec BlackRock, le hedge fund gérant 6 000 milliards de dollars d’actifs.

▶ Interview de Mandel Duck, un développeur de jeux sur Bitcoin expatrié au Japon et travaillant notamment sur Sarutobi Island.

▶ Les jumeaux Winklevoss ont annoncé un stablecoin nommé Gemini (GUSD), basé sur le dollar, et présenté comme « la première cryptomonnaie stable réglementée au monde ».

▶ L’échange sud-coréen Upbit a été lavé des soupçons de manipulation des volumes suite à un audit favorable de la FSC et la KFIU.

▶ La Nouvelle-Galles-du-Sud met en place un système blockchain pour enregistrer les permis de conduire, dans l’optique de généraliser aux services publics dans un futur proche.

▶ Après la mise en examen de son CEO – Star Xu – par la police chinoise, OKEx clarifie la situation : il semblerait que ce dernier n’ait aucun rapport avec le projet WFEE.

▶ La Banque Centrale de Russie a mené une ICO expérimentale, dont le bilan technique est positif, mais subsistent quelques problèmes d’ordre juridique.

▶ Bilan de Sami sur la conférence World Blockchain Forum qui s’est déroulée du 3 au 5 septembre dernier à Londres, et qui a réuni de nombreuses personnes influentes du domaine.

▶ Première vidéo de Jonathan « Blocs » Serra pour le Journal du Coin, dans laquelle il présente son  analyse fondamentale de Bitcoin.

Les métriques de la semaine

500, c’est le nombre de cryptomonnaies qui seront analysées par l'outil d’anticipation des prix développé par le Nasdaq. Ce dernier utilisera notamment du machine learning, ainsi que de l’analyse de sentiments sur les réseaux sociaux afin de jauger l’état du marché.

➤ 1000 : c'est le chiffre discuté de la semaine. D’abord par Vitalik Buterin qui avait annoncé sur Twitter que le prix des cryptomonnaies ne connaîtrait plus de x1000Changpeng ZhaoCEO de Binance – a quant à lui soutenu qu’il y a encore de la place pour que le prix des crypto grandisse.

➤ 160 000, c’est le nombre d'ethers vendus lors des dix derniers jours par des projets ICO, d’après l'analyse de TrustNodes. Ce chiffre est trois fois plus important que les ventes réalisées au mois d’août.

80 %, c’est la baisse qu’a subi le marché des cryptomonnaies depuis le dernier ATHAll Time High – de janvier dernier. Ce crash est plus important que ceului de la bulle Internet arrivé il y a bientôt deux décennies.

Comparaison du crash de la bulle Internet (blanc) avec la baisse des cryptos (bleu); Source : Bloomberg

La question des internautes : quelles seraient les conséquences d’un virus infectant une blockchain ?

Merci pour ta question @Besancia !

Cette situation, même si elle semble très peu probable, n'est pas impossible.

Il y a cependant deux situations à bien distinguer qui sont un virus infectant la blockchain et un virus infectant un logiciel ou service tiers – wallet, plateforme d’échange, etc.

Dans le premier cas, une telle infection viserait la blockchain et les opérations qu'il est possible de faire dessus. Sachant que les blockchains sont basées sur des algorithmes cryptographiques solides, testés et dignes de confiance, cela laisse peu de marge aux créateurs de malwares. Mais si cela venait à arriver, il semble raisonnable de penser que cette faille soit réparée dans les heures suivant sa découverte. Cependant, l’attaque pourrait potentiellement permettre le vol d’importantes quantités de tokens et la blockchain visée aurait du mal à s’en remettre. Un hark fork déboucherait sûrement afin de rétablir le système.

Dans le deuxième cas, les exemples ne manquent pas, c’est même la principale cause de « hack » dans le domaine des cryptomonnaies. Dans les plus importants, il y a eu la faille du wallet Ethereum Parity qui a gelé 500 000 ETH ou le hack de TheDAO qui a causé le fork entre Ethereum et Ethereum Classic. Dans ces cas-là, les entreprises visées essayent tant bien que mal de rembourser les utilisateurs victimes de la faille, ou des hard fork peuvent également être déployés dans les cas les plus extrêmes.

Bonne semaine sur le Journal du Coin 😉

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1 commentaire
  1. Frédéric dit :

    Merci pour L’Hebdo crypto.toutefois besoin d’iinformation sur action coin et coinyecoin s’il vous plait. Merci

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

© Copyright 2020 - 8Decimals - Tous droits réservés