Les Français et leur épargne dans le contexte de la crise sanitaire – Quelle place pour Bitcoin et les crypto-actifs ? (Sondage)

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Avec l’émergence des différentes mesures de distanciation sociales au cours de l’année 2020, nous avons assisté à un repli généralisé de l’économie. Dans ce contexte morose, les dépenses des Français étaient en chute libre. La majorité des commerces et lieux de divertissement étant durablement fermés, les Français ont épargné un petit trésor de guerre. À la fin de l’été 2020, c'est ainsi près de 90 milliards d’euros qui avaient été épargnés par les Français.

Neuf mois plus tard, la Banque de France annonce que l’épargne excédentaire des Français atteint les 142 milliards d’euros au 1er mai 2021. À titre de comparaison, le plan de relance du gouvernement pour contrecarrer les effets de la pandémie n'est “que” de 100 milliards d’euros. Pour mieux comprendre l’état d’esprit des Français face à leur épargne, nous vous proposons de découvrir en exclusivité le sondage OpinionWay pour Aucoffre.com « Les Français et leur épargne dans le contexte de la crise sanitaire ». L'occasion également de connaître la perception des épargnants français sur Bitcoin et les cryptomonnaies.

Ce sondage a été commandé par le groupe AuCoffre.com, leader de la vente de l'achat et de la conservation d'or et de métaux précieux, en ligne et en boutique physique. La société compte plus de 30 000 utilisateurs et stocke des dizaines de tonnes d’or et d’argent métal pour le compte de ses membres

Méthodologie

Le sondage OpinionWay pour Aucoffre.com a été réalisé à partir d’un questionnaire administré en ligne sur un échantillon de 1 012 personnes. Afin d’obtenir des résultats reflétant la position générale de la population française.

L'échantillon a été spécifiquement construit pour intégrer toutes les catégories socioprofessionnelles, ainsi que toutes les tranches d’âge.

Les français et l'épargne, le sondage 2021
Composition de l’échantillon du sondage “Les Français et leur épargne dans le contexte de la crise sanitaire

Avec une telle composition de l’échantillon, il est possible de tirer des conclusions qui soient statistiquement significatives par rapport à l’ensemble de la population française.

Toutefois, les enquêteurs rappellent une marge d’erreur de 1,5 à 3 % concernant les résultats du sondage. Lorsque l’on réalise une étude statistique, il est nécessaire de réaliser des contrôles et des tests à partir d’équations standardisées pour déceler les probabilités d’erreurs dans l’analyse. Ce sont ces tests qui donnent la marge d’erreur de l’étude. Pour un échantillon de 1 000 personnes, une marge d’erreur de 3 % est tout à fait acceptable. Par ailleurs, les résultats de ce sondage sont tout frais, puisque les questionnaires ont été administrés les 26 et 27 mai 2021.

Les Français restent optimistes quant à l'avenir de leur épargne

Les résultats de cette première question du sondage montrent une divergence de sentiment des français. En effet, la majorité des français seraient optimiste quant à l'impact de la situation de leur entreprise et de leurs finances personnelles sur leur épargne.

Toutefois, dès que l’on change d’échelle pour aborder l’économie nationale et le contexte international les Français semblent moins surs d’eux, et à juste titre. L’avenir macro-économique de notre monde a rarement été aussi incertain.

Nous sommes dans une phase de transition écologique et numérique qui bouleverse nos économies à bien des égards. Par ailleurs, le contexte européen n’est pas au beau fixe avec des divergences d’opinions de plus en plus marquées entre les États membres. Enfin, le spectre de l’inflation plane de nouveau sur nos économies, pendant qu’une bataille pour l’hégémonie financière et géopolitique se prépare entre les États-Unis et la Chine.

Il semble donc logique que les Français n’affichent pas un optimisme démesuré quant à l’avenir économique de la France et du monde en général.

Les français sont prêt à épargner en cryptomonnaies

Sans surprise, la majeure partie de l’épargne des Français s’est dirigée vers les comptes bancaires et les Livrets A. Lors du second confinement à l’automne 2020, le Livret A avait été devancé par l’immobilier en tant qu’investissement préféré des Français avec 19 % des montants placés contre 23 % pour la pierre.

Néanmoins, le Livret a repris sa place en première position au second trimestre 2021. Ce choix d’investissement est assez paradoxal si l’on a conscience de l’inflation.

En effet, le taux d’intérêt du livret A en 2020-2021 est de 0,5 % tandis que l’inflation est supérieure à 1,5 %, selon les derniers chiffres de l’INSEE. Tant que ce phénomène perdure, tous les placements dont le rendement est inférieur à 1,5 % entraineront en réalité des pertes nettes du fait de la diminution du pouvoir d’achat effectif. Sur les 6 prochains mois, la tendance devrait se poursuivre. 48 % des Français comptent épargner sur leurs Livrets A et 30 % des Français comptent investir dans l’immobilier.

Enfin, les actifs numériques commencent à se faire une place dans l’épargne des Français.

Dans le sondage d'OpinionWay pour Aucoffre.com, les cryptoactifs sont subdivisés en deux grands ensembles Bitcoin et les « cryptomonnaies autres que Bitcoin ». Seuls 3 % de la population française serait certaine d’acheter du Bitcoin et des altcoins au cours des 6 prochains mois. Au total, 11 % des répondants envisagent une exposition au Bitcoin, qui est légèrement moins plébiscitée qu’une exposition aux altcoins, comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus.

Intention d'investissement pour les 6 prochains mois en fonction des tranches d'âges

Cependant, si l’on s’attarde sur les données par tranche d’âge, on se rend compte que la répartition des intentions n’est pas homogène. En effet, les populations plus jeunes et donc plus sensibles aux nouvelles technologies démontrent une plus forte appétence pour les actifs numériques.

29 % des personnes ayant moins de 35 ans affirment ainsi leur intention de s’exposer aux altcoins. Et, l’intention d’investissement monte jusqu’à 41 % pour les 18-24 ans. Cette métrique correspond parfaitement à la tendance qui se dessine avec une affluence de néophyte venu de divers horizon, dont le réseau social TikTok, ayant favorisé l’émergence des shitcoins canins.

Au-delà de l’absence de prise en compte des risques liés à l’inflation croissante, les résultats de ce sondage nous paraissent parfaitement logiques. De plus, les métriques concernant Bitcoin semblent corroborer les résultats d’un sondage étasunien sur la proportion de la population adulte souhaitant s’exposer aux actifs numériques. L’étude avait révélé qu’au 10 % de la population adulte des États-Unis possède une exposition à Bitcoin ou souhaitent s’exposer.

Auteur

Financier et juriste, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis leur apparition sur le Deepweb. Fervent supporter du Bitcoin, je suis convaincu que les devises numériques joueront un rôle déterminant dans l'avenir de nos sociétés. Je m'intéresse tout particulièrement aux aspects financiers et législatifs des cryptomonnaies.

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER