« L’inflation est de retour, et elle va faire très mal » – Cet économiste catastrophé face au cataclysme qui vient

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Sale temps pour les monnaies fiduciairesLe monde occidental vit dans une (toute relative) stabilité de l’inflation, qui est présentée comme « maitrisée » par les banquiers centraux. Toutefois, de plus en plus d’analystes économiques s’inquiètent d’un vif et violent retour de cette inflation. Bitcoin pourrait-il faire partie des portes de sortie ?

Une nouvelle ère de forte inflation en train de s’ouvrir ?

L’économiste britannique Roger Bootle est notamment connu pour son ouvrage intitulé « The Death of Inflation » (ou « La mort de l’inflation »), paru en 1998. Après des décennies de taux d’inflation importants, il avait alors estimé que cette période était terminée, et que l’inflation aurait tendance à tendre vers zéro.

Dollars (USD) en train de brûler

Dans une interview donnée au journal Bloomberg, Roger Bootle se montre beaucoup moins optimiste quant à la continuité du sommeil du monstre inflationniste :

« Nous sommes au début d'un changement radical, je dois le dire. Cela ne veut pas forcément dire que nous allons revenir aux fortes conditions inflationnistes des années 70 et du début des années 80. (…) Le danger de déflation est passé, et les risques ont définitivement basculé dans l'autre sens. Jusqu'où ira l'inflation et pour combien de temps ? C'est discutable. Mais je n'ai pas beaucoup de doutes sur le fait qu'il y a un changement radical. »

La cause environnementale, source du désastre inflationniste à venir ?

Plus intéressant encore : l’économiste estime que sa principale préoccupation, qui pourrait causer ce retour d’une inflation galopante, est la décision de nombreux gouvernants de courir après le zéro émission carbone, sans se soucier des possibles graves conséquences économiques de cette course :

« Si je devais parier sur un seul facteur qui va faire augmenter les coûts de la vie dans les années à venir, je dirais que c'est l'accent mis sur l'environnement, en particulier la volonté de tendre vers le zéro carbone. Cela va entraîner toute une série d'augmentations de coûts et de prix dans toute l'économie. »

Bitcoin au milieu de dollars

Le comportement des dirigeants politiques face au risque inflationniste ne rassure pas non Roger Bootle. Bien au contraire ! D’après l’économiste, l'« excès d'optimisme » des politiciens quant à leur capacité à maîtriser l’inflation les laissent dans l’inaction actuellement, alors qu’ils devraient être proactifs :

« (…) ils devraient commencer à augmenter les taux d'intérêt dès maintenant et agir furtivement par petites touches, afin d'amener les taux d'intérêt plus près de ce qui serait un niveau plus normal, plutôt que d'attendre d’y être contraints. »

Si le métal précieux qu’est l’or a déjà fait mainte fois ses preuves au cours de l’Histoire, en tant que valeur refuge durant les périodes inflationnistes, un petit nouveau s’est présenté à ce rôle ces derniers temps : Bitcoin.

En effet, de nombreux pays ont déjà connu de fortes poussées d’inflation, qui ont de facto provoqué la dévaluation de leur monnaie nationale. L'Argentine, le Brésil et la Turquie, entre autres, ont vu leur devise fiduciaire constamment se déprécier au cours des dernières années, et leurs citoyens se sont notamment tournés vers Bitcoin pour protéger leur pouvoir d’achat fortement malmené.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Aurel Dominique dit :

    La monnaie devient unité numérique liée à l’économie et dont la parité sera définie par des algorithmes mathématiques chaque individu à un compte de solvabilité numéraire quel qu’en soit l’appellation valeur propre à soi-même fluctuante et sociale

  2. Jose dit :

    Cela a du sens, la valeur refuge cripto, pas seulement le bit. On pourrait tabler sur les 4 premières capitalisations et chercher les monnaies plus utiles. De l’autre côté c’est le minage et ses capacités à valider les transactions. Pour finir la sécurité autour de la monnaie. La législation fiscale de chaque pays et une surveillance face à ce qui va arriver comme riposte américaine quand un pays qui a le dollar comme monnaie officielle déclare le bitcoin comme deuxième monnaie officielle. On assisté à une perte d’influence US dans le domaine des échanges bancaires.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER