Telegram : un lancement imminent pour la blockchain TON ?

Trading du CoinTrading du Coin

À l’image de son charismatique créateur Pavel Durov, bête noire du gouvernement russe et déjà à l’origine de la création de VKontakte, le « Facebook russe », le projet blockchain TON de la messagerie Telegram est plein de paradoxes !

Annoncé dès 2017 et alors même que l’ICO de TON a permis de collecter en mars 2018 près de 1.7 milliard de dollars, seconde levée de fonds la plus importante de l’année, le projet est depuis lors demeuré entouré de secrets, laissant filtrer les informations au compte-gouttes. Il se pourrait cependant que les choses changent incessamment : TON pourrait être officiellement lancé au 3e trimestre 2019 !

Vous avez vu un Telegram ?

C’est d’une information initialement sortie par The Block que la bonne nouvelle arrive : il y a du mouvement chez Telegram et une simple consultation du Github du projet permet de se rendre compte que la blockchain TON semble bien se mettre en ordre de bataille :

Version mise à jour du Livre blanc, éléments sur la configuration des clients et des Nodes, tout indique qu’un Testnet est actuellement opérationnel, informations qui avait déjà plus ou moins été leakée en avril dernier. On rappellera par ailleurs que ledit Livre blanc a été rédigé par le Dr Nikolaï Durov, frère de Pavel.

Des premiers échos optimistes

À l’époque, les développeurs avaient d’ailleurs fait état de « vitesse de transactions extrêmement élevée », ce qui constitue bien évidemment le nerf de la guerre pour un projet qui ambitionne de mettre à disposition du public un écosystème intégral permettant, à l’image d’Ethereum ou de TRON, de proposer autant des outils financiers que la possibilité de créer le permet et utiliser des dApps (Applications décentralisées).

Des premières impressions, de sources internes à Telegram, « l’architecture interne et la machine virtuelle TON  et son algorithme de consensus byzantin sont capables d’atteindre les objectifs énoncés dans le livre blanc original ». Difficile cependant de déterminer si ces déclarations relèvent d’un réel enthousiasme ou d’une campagne de communication millimétrée, à même d’alimenter le FOMO.

Le 31 octobre 2019 comme deadline contractuelle

Le lancement imminent de la blockchain TON, sur laquelle évoluera le token GRAM semble avoir été mentionné tout récemment dans une note transmise aux investisseurs.

Au-delà des conjectures, il faut convenir qu’il n’y a finalement que bien peu de suspense :  dans le cadre des ventes privées au profit de gros investisseurs durant l’ICO, l’acquisition de token GRAM avait été assortie de contraintes spécifiques, mais également d’une deadline : le 31 octobre 2019. Dépasser cette limite impliquerait l’annulation des contrats et un remboursement des investisseurs, ce qui ne semble pas être à l’ordre du jour, au vu des récents développements.

Hellmouth Banner
Crypto-enthousiaste, Polynésien de cœur vivant à Tahiti, Hellmouth Banner anime la page TahitiCryptomonnaies. "Après 10 ans dans le Pacifique Sud, je suis convaincu que les peuples du Pacifique Sud nous montrerons des chemins inédits à suivre, y compris dans les Nouvelles Technologies".

Poster un Commentaire

avatar